Arrivée de la dépouille de l’ancien coach des Lions : Metsu rentre au bercail

la dépouille de l’ancien entraîneur de l’Equipe nationale de football du Sénégal, Bruno Metsu, arrivée hier soir à l’aéroport Léopold Senghor
la dépouille de l’ancien entraîneur de l’Equipe nationale de football du Sénégal, Bruno Metsu, arrivée hier soir à l’aéroport Léopold Senghor
la dépouille de l’ancien entraîneur de l’Equipe nationale de football du Sénégal, Bruno Metsu, arrivée hier soir à l’aéroport Léopold Senghor

Ils étaient tous là pour accueillir la dépouille de l’ancien entraîneur de l’Equipe nationale de football du Sénégal, Bruno Metsu, arrivée hier soir à l’aéroport Léopold Senghor aux environs de 20 heures. Parents, proches, amis, anciens internationaux de la génération 2002, personnalités sportives et politiques, dirigeants, supporters, tous n’ont pas voulu rater l’accueil de ce «fils du Sénégal» qui aura droit ce matin à des obsèques nationales.

Tout le Sénégal était hier soir à l’aéroport «Senghor» pour accueillir la dépouille de Bruno Metsu, décédé mardi dernier à l’âge de 59 ans à Dunkerque, en France, sa ville natale, des suites de trois cancers. En plus de ses proches, venus de la France dont sa femme Viviane, beaucoup de personnalités de la République étaient également présentes.

Entre autres, le secrétaire général du gouvernement, Seydou Guèye, le ministre des Sport, Mbagnick Ndiaye, ses prédécesseurs, El Hadji Malick Gakou et Joseph Ndong. A leurs côtés, il y avait le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, ou encore l’ancien président, Mbaye Ndoye. Vêtus de tee-shirt blanc où il est écrit : «Merci Metsu», le 12e gaïndé est venu témoigner sa compassion à celui qui leur a donné tant de bonheur durant ses beaux moments passés sur le banc des Lions.

Très proche de l’ancien coach des Lions qu’ils ont toujours considéré comme un «père» et avec qui ils ont vécu des moments inoubliables lors de la Can et du Mondial 2002, la génération de l’époque ne pouvait être en reste. De Aliou Cissé à Ferdinand Coly, en passant par El Hadji Diouf, Kalilou Fadiga, Moussa Ndiaye, Amara Traoré, Alassane Ndour, ou encore son adjoint de l’époque, Abdoulaye Sarr, ils étaient tous là, très émus d’accueillir ainsi «coach Metsu».

Macky Sall à la levée du corps

Très affecté par la perte de celui qui lui a permis de réaliser son rêve de footballeur, El Hadji Diouf aura du mal à contenir ses émotions. Les larmes aux yeux et accompagné de sa femme, Valérie, l’ancien buteur des Lions refusera d’embarquer dans le corbillard, en route pour la morgue de l’hôpital Principal, et où avaient pris place ses anciens coéquipiers.

De son vivant Bruno Metsu, qui avait embrassé la religion musulmane sous le nom de Abdou Karim, avait émis le souhait d’être enterré au Sénégal, au cimetière musulman de Yoff, à Dakar. Un vœu qui sera exhaussé ce matin après la levée du corps prévue à partir de 9h 30 à l’hôpital Principal de Dakar, et qui sera présidée par le Président Macky Sall, qui a décidé de rendre un hommage national à ce fils du Sénégal.

wdiallo@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*