ARTICLE ARCHIVE: AFFAIRE DANGOTE Serigne Mansour Sy passe à l'offensive

Serigne mansour sy Khalife général des tidianes
Serigne mansour sy Khalife général des tidianes
Serigne mansour sy Khalife général des tidianes

Avant la famille de Serigne Saliou Mbacke, Dangote a eu un problème avec Feu Serigne Mansour Sy Khalif général des Tidianes » voici un article qui a dure exactement un an sur l’affaire Dangote/Serigne Mansour Sy.

On a évoqué dans nos dernières éditions, la crise qui, comme un cancer, sévit à Pout, sur le périmètre litigieux octroyé aux familles Sy et Mbacké, en même temps qu’à la célèbre cimenterie de Dangote.

Eh bien le chargé du projet, Babacar Samb parlant au nom de la famille Sy vient de se fendre d’un communiqué dans lequel il souligne que ‘le Khalif General des Tidianes (…) a décidé d’user de son droit de jouissance à partir de l’acte d’attribution accomplie par la commission nationale et signée par le ministre de l’environnement de l’époque dans sa lettre de présentation des trois projets de décrets à l’attention du Président de la république sortant…

Au nom du principe de continuité de l’administration et d’obligation de décision au sommet, l’actuel président de la République doit décider positivement ou négativement”. Une interpellation qui concerne directement Macky Sall.

Babacar Samb de revenir sur la genèse de cette affaire. Car, explique-t-il, ”le Khalif General des Tidianes en l’occurrence Serigne Mansour Sy, en bon cultivateur , a initié à Pout dans la région de Thiés, un projet agricole avec des partenaires Arabes , estimé à plusieurs milliards de francs cfa et qui générerait plus de 4000 emplois afin de doter le Sénégal d’une agriculture moderne, durable pour le marché intérieur et éventuellement africain”. Il rappelle que ”c’est en 1997, l’année de son accession au khilâfat Tidjaniyya que Serigne Mansour Borom Daara yi a voulu étendre ses terres de Pout.

Le marabout qui s’est installé dans la localité au début des années 80 y a acheté 300 ha et sur délibération du Conseil rural a obtenu un bail pour exploiter 200 autres ha. Le marabout a souhaité le déclassement de la forêt de Pout vers le milieu des années 90 où 5000 ha sont disponibles pour être exploités et qui s’étend en partie dans le département de Tivaouane.

Et le communiqué de poursuivre que c’est en 2006, que ”le ministre de l’Environnement, Thierno Lo, transmet dans une note confidentielle au président de la République (Ndlr, Me Abdoulaye Wade) trois projets de décrets de déclassement de forêts classées. Des dossiers qui ont reçu l’avis favorable de la commission régionale de conservation des sols de Thiès le 12 juillet 2006 et celui de la commission nationale le 21 août 2006 au terme de sa réunion en vue d’entériner le travail technique avec cartographie à l’appui de la première citée.

Selon le document, ”une parcelle de 1194,54 ha est affectée au khalife général des tidianes et 942,07 ha au défunt khalife général des mourides, Serigne Saliou Mbacké. Le dernier décret est pour le village de Daraal Peul pour une emprise de 57,14ha. Tout ceci sous réserve de consulter le procès verbal de la réunion de la commission nationale”.

Cette correspondance a été envoyée le 2 octobre 2006 au président Abdoulaye Wade. Et de poursuivre ”c’est le ministre Thierno Lô qui ira annoncer la signature des décrets à Serigne Mansour Sy plus tard”. Mais qu’en réalité, ”le décret de déclassement n’a jamais été remis au khalife général des tidianes”.

Pour la famille Sy, à la surprise générale, survint, la société Dangote Industries qui a paraphé, le 12 mars 2007, conformément aux dispositions de l’article 86 du Code minier, une convention minière avec l’Etat du Sénégal représenté par le ministre des Mines de l’époque, le «fervent talibé mouride» Madické Niang, malgré l’inachèvement de la première procédure”. Et la signature du décret par le président de la République, dont lui seul connaît encore la nécessité, signe alors le décret 2008-1431 du 12 décembre 2008 (en réalité, le fameux a été signé le …lendemain, samedi 13 décembre, …à l’aéroport et remis directement au défunt Kader Mbacké) qui accorde à la société Dangote «une concession minière de calcaire dans la forêt classée de Pout Est sur la quasi totalité du site antérieurement retenu pour Serigne Mansour Sy, et une concession minière d’argile et de latérite à Tchicky, région de Thiès pour cimenterie.

Mais, se plaint encore la famille Sy, ”on ne sait par quelle alchimie, la société Dangote poursuivait, le plus normalement du monde, ses chantiers, alors que les responsables de la cimenterie ont reçu, de la part des autorités judiciaires, de multiples sommations visant la suspension des travaux sur les terres initialement octroyées à Serigne Saliou”.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*