Assane Dioma Ndiaye sur la mort de Koukoy Samba Sagna : " Nous exigeons de l'Etat du Sénégal qu'il reconnaisse son erreur et fasse son méa culpa " .

assane dioma ndiayeLes défenseurs des droits de l’homme crient leur désarroi après la mort de Koukoy Samba Sagna survenu mardi à Bamako, au Mali. Après Seydi Gassama de Amnesty International, Assane Dioma Ndiaye, président de la ligue Sénégalaise des droits de l’homme est monté au creneau pour dire son courroux.

Très en colère contre l’Etat du Sénégal, M. Ndiaye dira dans les colonnes du journal l’As : ” Nous exprimons notre exaspération, notre profonde colère de constater le décès de Koukoy Samba Sagna, loin de sa famille de ses enfants qui sont à Dakar simplement de par la volonté du gouvernement sénégalais.

Nous avions dit à l’époque, qu’aucun gouvernement n’extrade ses nationaux vers un autre pays. Koukoy Samba Sagna avait la nationalité sénégalaise et rien ne justifiait son expulsion dans un pays ou il n’avait aucune attache familiale surtout qu’il était malade et se soignait à Dakar.

Le gouvernement a été sourd à nos appels et aujourd’hui la conséquence est son décès dans des conditions extrêmement tragique. Nous exigeons de l’Etat du Sénégal qu’il reconnaisse son erreur et fasse son méa culpa, c’est le minimum”

REWMI.COM/MK

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*