Assane Diouf plaide coupable et charge les…

Assane Diouf a fait face hier, lundi 9 avril, au doyen des juges. En présence de son avocat, Me El Hadji Diouf, il a été interrogé pendant une quinzaine de minutes. Selon L’Observateur, le mis en cause a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

À en croire Les Echos, Assane Diouf a ignoré le réquisitoire du Doyen des juges pour s’en prendre aux autorités qui, selon lui, ont provoqué son rapatriement des Etats-Unis en l’accusant de terrorisme.

«Ils m’ont rapatrié des Etats-Unis en disant aux autorités américaines que je suis un danger public et un terroriste. Jusqu’à présent personne ne peut prouver que je suis un terroriste, se serait emporté Assane Diouf, repris par Les Échos. Si j’étais terroriste, je serai jugé au même titre que imam Ndao.»

Inculpé pour injures publiques et trouble à l’ordre public par le biais d’un système informatique et outrage à un ministre du culte et diffamation, Assane Diouf est écroué depuis décembre 2017.

In the Spotlight

Qui est derrière le journal « Jeune Afrique » ?

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

07/06/2017Shlomit Abel Dans sa dernière parution, Jeune Afrique semble « lâcher » Guillaume Soro. Ce journal, très proche de la « voix de son maitre » française est décrypté ci-dessous…Mis en ligne par le journaliste ivoirien Senn Souleymane JEUNE [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*