ASSEMBLÉE – Alliance Pds, Rewmi, Bokk gis-gis, Ucs,…: L’opposition fait bloc – Le groupe de Fada : «Idy, Pape Diop, Baldé,… ont choisi leur camp»

Opposition senegalLes partis de Wade, de Idrissa Seck, de Decroix, de Pape Diop, de Abdoulaye Baldé et de Cheikh Bamba Dièye comptent constituer un grand groupe parlementaire demain. Ils ont retenu de ne pas changer l’appellation groupe des Libéraux et démocrates et d’avoir comme présidente Aïda Mbodj et un député de Rewmi comme vice-président. Le divorce avec Fada et Cie est consommé.

A 24 heures du renouvellement du Bureau de l’Assemblée nationale, l’opposition est d’attaque. Le Pds, Rewmi, Bokk gis gis, Aj /Pads, Ucs, Fsd/Bj, réunis en cadre de concertation de l’opposition, hier au siège du parti de Pape Diop, ont décidé de mettre sur pied un grand groupe parlementaire de l’opposition au sein de l’Hémi­cycle. Thierno Bocoum et Déthié Fall (Rewmi), Oumar Sarr et Woré Sarr (Pds), Mamadou Diop Decroix (Aj-Pads) étaient les plénipotentiaires de leurs partis.

Leur objectif est de «prendre en charge  de manière sérieuse et rigoureuse, les préoccupations des populations», explique Déthié Fall de Rewmi. Et selon le vice-président du parti de Idrissa Seck, le «groupe va être dirigé par un membre du Parti démocratique sénégalais et le vice-président sera issu de leur parti selon les accords».

Le coordonnateur du Pds d’aller plus loin : «Nous avons proposé comme Président du groupe parlementaire notre sœur Aïda Mbodji.» Oumar Sarr précise que ce groupe n’aura pas un nouveau nom. «Le groupe des Libéraux et démocrates existe déjà. Nous allons, avec l’ensemble des partis de l’opposition, nous inscrire dans ce groupe», ajoute-t-il.

Le camp de Modou Diagne Fada va-t-il disputer la paternité du groupe qu’il dirige ?

Oumar Sarr et ses hommes semblent déjà assurés d’avoir leur groupe sans obstacle. «Au niveau du groupe initial du Pds, il y avait 12 membres. Notre objectif est que 10 membres sur les 12 soient au moins dans le groupe renforcé. Aujourd’hui, nous avons au moins l’accord de 9 personnes sur les 12 », dit-il, se gardant de donner pour les noms de ces 9 députés.

Frte et Frtpe : L’opposition nostalgique de 2000

Au-delà de cette coalition parlementaire, Abdoulaye Wade, Idrissa Seck, Mamadou Diop Decroix, Abdoulaye Baldé, Pape Diop et Cheikh Bamba Dièye ont également mis sur pied le Front pour la régularité et la transparence du processus électoral (Frtpe).

Nostalgiques du Frte de 2000 (Front pour la régularité et la transparence des élections), regroupant 18 partis d’opposition, dont ceux de 5 candidats, et qui s’était distingué dans l’affaire des cartes d’Israël et la fiabilité du fichier électoral !

Il s’agira pour ce Frtpe, entre autres revendications en direction des élections, de récuser le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, d’amener le Président Macky Sall à «respecter sa parole» en organisant la Présidentielle en 2017.

Frte et Frtpe : L’opposition nostalgique de 2000

Au-delà de cette coalition parlementaire, Abdoulaye Wade, Idrissa Seck, Mamadou Diop Decroix, Abdoulaye Baldé, Pape Diop et Cheikh Bamba Dièye ont également mis sur pied le Front pour la régularité et la transparence du processus électoral (Frtpe).

Nostalgiques du Frte de 2000 (Front pour la régularité et la transparence des élections), regroupant 18 partis d’opposition, dont ceux de 5 candidats, et qui s’était distingué dans l’affaire des cartes d’Israël et la fiabilité du fichier électoral !

Il s’agira pour ce Frtpe, entre autres revendications en direction des élections, de récuser le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, d’amener le Président Macky Sall à «respecter sa parole» en organisant la Présidentielle en 2017.

Mamadou SAKINE Stagiaire

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*