Assemblée nationale: Le palais veut y mettre la main

L’Apr n’est pas satisfait de la collaboration de ses alliés. Le parti du président Macky Sall chercherait à contrôler l’Assemblée nationale. Et pour y arriver des manœuvres sont en cours pour changer la configuration de l’Assemblée et de sont bureau. Les jours à venir nous édifieront.assemblèe nationalz

Le débat sur le mandat du président de l’Assemblée nationale n’est pas encore épuisé. Entre un mandat de 5ans et celui d’1 an, la question n’est pas encore tranchée.

Le palais chercherait à dompter l’Assemblée nationale à la prochaine élection du bureau. Selon le journal l’Observateur, tout a commencé par une évaluation du compagnonnage avec les alliés, chaque entité considérée individuellement, après une collecte de renseignements auprès des services du ministère de l’Intérieur. Et comme si cela ne suffisait pas, les sources informelles de la Présidence ont procédé à d’autres quêtes d’informations pour mieux asseoir les décisions qui seront prises par le président de l’Apr.

Des députés de la mouvance présidentielle et membres pour la plupart du parti de Macky Sall ont été sollicités dans le but de diversifier les sources de renseignements. C’est de là qu’est partie l’idée de revoir les prétentions de certains alliés et la résolution de se séparer d’eux, sans bruit, s’ils persistent à ne pas se fondre dans l’Apr.

Une vaste campagne de phagocytose de partis flottants sera lancée sous forme d’alliance pour les Locales à venir. Mais en réalité, elle s’inscrit bien au-delà de ces élections municipales, et n’a d’autre finalité que de les absorber purement et simplement.

Il se trouve aussi que les postes qui suscitent les convoitises sont parfois occupés ou réservés à des partis souteneurs de l’action du président de la République et sont ainsi pourvus suivant un  quota préétabli à un haut niveau de la répartition des responsabilités parlementaires. Les tractations font rage au Palais présidentiel et les recommandations ne manquent pas.

Les partis clairement engagés dans la voie du «Yonnu Yokute» (la voie du développement) seront pris en compte, selon un membre du cabinet présidentiel. Toujours selon lui, deux parlementaires sont pressentis pour faire leur entrée dans l’équipe gouvernementale lors du prochain ré

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*