Assemblée nationale : Mamadou Lamine Diallo plaide pour qu'on rende à Oumar Sarr, Ousmane Ngom et Abdoulaye Baldé leur immunité parlementaire

7119000-10909190La plénière de l’Assemblée nationale pour le vote des lois portant réforme du Code pénal et de procédure pénale a été marquée, selon EnQuête, par l’intervention du député du mouvement Tekki qui veut que les députés prennent suffisamment de temps pour discuter des réformes avant de procéder au vote.

en croire nos confrères, Mamadou Lamine Diallo a vite fait de fustiger la procédure d’urgence utilisée pour voter certaines réformes. “Je ne vois pas l’urgence, nous devons prendre le temps de discuter sérieusement pour avoir une opinion précise sur les réformes”, a-t-il dit. Pour lui, quand on fait des réformes, il faut les aborder avec toute la rigueur nécessaire. “La preuve, on s’est empressé de lever l’immunité de certains députés, or, il ne s’est rien passé”, s’est-il désolé faisant allusion aux députés Oumar Sarr et Ousmane Ngom du PDS, ainsi qu’Abdoulaye Baldé de l’UCS. “On doit leur rendre leur immunité”, tranche-t-il, selon le journal, avant de s’abstenir au moment du vote.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*