Attentat à la pudeur au Technopole : le démenti de lac de Guiers 2 est un tissu de contrevérités

7397146-11393527Pape Cissé dit Lac Guiers 2 a assuré que les faits d’attentat à la pudeur qu’il aurait commis ne se sont qu’une invention de la presse, une création de ces “menteurs” de journalistes. Il a raconté des contrevérités.

Des journaux ont révélé hier, que le lutteur Lac de Guiers 2 a été placés en garde à vue au Commissariat de Guédiawaye avant d’être relâché, suite à l’intervention de ses amis. Le même jour, le lutteur a fait une sortie pour qualifier de pures inventions les écrits de la presse. A ses dires, il était au commissariat de Guédiawaye pour venir en appui à un ami qui avait des problèmes et que c’est de là que serait partie la confusion. Et, comme la presse a bon dos, les journalistes ont été traités de tous les noms d’oiseaux dans les forums des sites d’informations générales où on a décrété que Lac de Guiers 2 avait raison. En clair, les journaux mentaient. Mais selon la Libération, la version servie par Lac Guiers 2 est un tissu de contrevérités.

En effet, Papa Cissé de son vrai nom né 1982 à Guédiawaye, et Dieynaba D., née en 1992, et serveuse à EDK Technopole, ont été placé en garde-à–vue dans la nuit du 24 au 25 janvier à 2 heures 40 minutes du matin. Vers deux heures du matin, ils ont été surpris dans un Fort Explorer sans plaque d’immatriculation vers la Cité Lobatt Fall. Au moment de l’arrivée des éléments de la Brigade de recherches qui faisaient une ronde, la fille avait son Jean et son slip baissés au niveau de ses genoux. Les policiers ont d’ailleurs pris, avec un portable, des photos versées dans le dossier transmis au délégué du Procureur. Interrogé sur procès-verbal Lac Guiers 2, qui s’est présenté comme un mécanicien de profession, a nié les faits d’attentat à la pudeur. Il admet juste avoir ouvert la braguette de la fille. Une version qui n’est pas conforme à celle de Dieynaba D.

Cette dernière affirme aux enquêteurs que Lac de Guiers 2 l’avait appelée au téléphone pour qu’elle lui achète à manger d’autant qu’elle est serveuse à EDK. C’est ainsi qu’ils se sont retrouvés pour faire l’amour dans la voiture. Dieynaba D. a même précisé que ce n’est pas la première fois qu’elle faisait l’amour dans une voiture avec Lac de Guiers 2. Dans sa déposition, elle assure avoir eu, depuis novembre 2014, au moins cinq rapports sexuels avec le lutteur de Guédiawaye. Les quatre fois, précise-t-elle, cela s’est passé dans la voiture et la cinquième fois, c’était chez un ami du lutteur V. Seck qui habite à la Cité Aliou Sow. A noter qu’à côté de l’attentat à la pudeur, les enquêteurs ont aussi retenu contre Lac Guiers 2 le délit de conduite sans permis. Qui a raconté des contrevérités maintenant ?

Libération

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*