Au moins 67 personnes mortes du choléra au Niger

Une épidémie de choléra a tué au moins 67 personnes au Niger, sur plusieurs milliers de malades recensés, principalement dans la région de Maradi, proche du Nigeria, a annoncé jeudi l’ONU, citant un rapport du ministère nigérien de la Santé.
Un précédent bilan onusien avait fait état le 10 septembre de “55 décès sur 2.752 cas”. Selon ce rapport, la région de Maradi (centre-sud), proche du Nigeria, constitue l’épicentre de la maladie, avec 55 décès et 3.232 cas recensés.

“22%” des malades de Maradi, proviennent du Nigeria, où le choléra sévit dans certains Etats fédérés, relève-t-il. Mais à ce jour, moins d’une centaine de malades sont encore gardés dans les sites d’isolement aménagés pour traiter gratuitement les malades affectés.
Le ministère de la santé a averti que l’épidémie s’est étendue, avec moins de gravité, à trois régions dont Dosso (sud-ouest), Tahoua (ouest) et Zinder (centre-sud).
Il a annoncé “un renforcement de la surveillance” à travers le pays et “appelle” les populations “à la vigilance”.
Une campagne de “sensibilisation” contre le choléra est également lancée sur les radios locales.

“La riposte” contre la maladie est menée par les services locaux, avec l’appui de l’OMS, l’Unicef, MSF-France et la coopération italienne, a indiqué le ministère nigérien de la Santé.
L’Union européenne et l’Italie ont apporté une aide médicale aux victimes du choléra au Niger.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*