AUDIT DE LA GESTION DU PLAN JAXAAY Oumar Sarr mouille son successeur et Macky Sall

L’ancien ministre de l’Hydraulique et coordonnateur du Pds, Omar Sarr dont les jours de liberté sont comptés, selon la procédure déclenchée par le doyen des juges, doit répondre à une convocation du juge sur les délits de détournements de deniers publics et escroquerie.idy

Rejetant en bloc les accusations portées sur sa personne, il lira dans ce dossier judiciaire un acharnement politique contre lui et ses proches déjà écroués à Rebeuss. Pourtant, son successeur au poste qui lui vaut cette de traque de la part des nouvelles autorités, Omar Gueye gérerait, à sa guise, un pactole de 40 milliards qui l’aurait motivé à préférer quitter Idrissa Seck, au profit de Macky Sall.

Ces poursuites judiciaires enclenchées contre Omar Sarr et ses proches, font suite à un rapport de la cour des comptes sur les exercices 2006-2009. Avec l’avènement de Macky Sall à la tête de l’Etat du Sénégal, le sommeil d’Oumar Sarr est troublé.

Réagissant, lors d’une conférence de presse, le coordonnateur du PDS de déclarer : «pour la première fois dans l’histoire politique et judiciaire du Sénégal, le gouvernement s’est autosaisi d’un dossier de la cour des comptes pour mener des investigations supplémentaires et notamment, pour condamner ou tout au moins emprisonner des personnes innocentes. Comme si la DIC pourrait être plus compétente que la cour des comptes et ils osent encore parler de justice indépendante».

Macky Sall au banc des accusés

Etant donné que son nom figure dans plusieurs rapports et que son arrestation serait imminente, Omar cite, à son tour, son malfaiteur financier. «C’est le premier ministre en 2006 qui, après les inondations de 2005, a signé illégalement un contrat léonin au Directeur de l’Agence créée à l’époque (ANLIB). Le premier acte de ce Directeur qui avait un salaire équivalent à ce qu’ils ont aujourd’hui, fut de décaisser 10 millions de l’agence pour se payer des meubles. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles le Président Wade avait dissout l’Agence», dira M. Sarr.

Omar Sarr mouille les entrepreneurs

Ce dossier brûlant qui est entre les mains du doyen des juges, le surplus versé aux entrepreneurs revient presque dans chaque page. L’ancien ministre, documents à l’appui, n’a pas hésité pour révéler tous les secrets. «Ces surplus sont totalement cautionnés par les entrepreneurs. Que reproche-t-on aux coordonnateurs de Jaxaay ? Pourquoi en veut-on aux coordonnateurs de Jaxaay ?

Que cherchent-ils ? Ils ont prévu de dépenser en 2013 pratiquement 66 milliards dans la lutte contre les inondations, presque autant que nous pendant six ans. 40 milliards sont donnés au seul Omar Gueye qui a fait du gré à gré déguisé et on comprend mieux pourquoi il préfère quitter Idrissa Seck. Une station de pompage que nous avions programmée pour 3 milliards va coûter désormais 8 milliards», a-t-il révélé.

Poursuivant, Omar Sarr de s’étonner sur l’arrestation de son bras droit Abdou Aziz Diop. «Qui peut comprendre, sur un dossier issu d’un rapport de la cour de compte concernant les exercices budgétaires 2006-2009, rapport dans lequel la cour des comptes ne demande aucune poursuite pénale, qui pourrait comprendre qu’ils aient décidé d’amener en prison mes amis et collaborateurs, qu’ils aient décidé d’emprisonner Aziz Diop qui n’a été coordonnateur de Jaxaay qu’en 2010 ?», s’interroge Omar Sarr.

«Je ne suis pas de la race des traitres»

Pendant ce face à face avec la presse, le coordonnateur du PDS n’a pas raté ceux qui ont quitté le parti libéral, pour intérêt personnel. «Je ne suis pas de la race des traitres ou de ceux qui reculent devant les difficultés. Je continuerai mon combat avec plus d’opiniâtreté. Je n’envisage au bout que la victoire sur cette caste politique incompétente qui nous dirige», assurera-t-il, confiant, avec ses pairs libéraux, être déterminé à se battre pour la libération de ses lieutenants en prison et pour la vérité dans le dossier Jaxaay.

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*