Autorisation des manifestations publiques : Le BCG contre toute «faiblesse» de l’Etat

Jean-Paul Dias

Le parti dirigé par Jean-Paul Dias estime que l’Etat doit éviter d’encourager des manifestations à la veille du sommet de la Francophonie. En effet, l’instance dirigeante de cette formation politique a signé un communiqué en guise d’alerte :

«Le Secrétariat national du Bcg (Bloc des centristes-gaïndé) met en garde le gouvernement contre toute attitude de faiblesse tendant à autoriser, sans discernement, des marches injustifiées, à Dakar, dans la semaine ou les jours précédant le sommet de la Francophonie.» Pour les alliés de Macky Sall, la parole du chef de l’Etat ne doit pas être remise en cause dans les actes.

«De hauts responsables de l’Administration et de l’Etat ne peuvent pas avoir adopté publiquement des positions de fermeté pour ensuite se dédire.

Ce serait contreproductif et nuisible à la sauvegarde, à la restauration, à la consolidation de l’autorité de l’Etat confronté aux menaces, à la surenchère, au chantage, à la manipulation», considèrent les centristes.

Le Bcg observe qu’en plus «des manifestations de l’opposition, sont annoncés des faits d’agitation sous forme de contre-sommet où tout est possible».

Jean-Paul Dias et ses camarades font allusion à l’initiative prise par Malick Noël Seck et Cie de célébrer autrement la Francophonie.

  • Écrit par  Birame FAYE

biramefaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*