Avec « l’artillerie des 3C » : Idy plus « dangereux » que Karim et Khalifa réunis

En tournée Orange pour tâter le pool du pays, Idrissa Seck profite de ses avantages que lui procure sa liberté de mouvement à l’inverse de  Khalifa  Sall et de sa présence dans le pays contrairement à Karim Wade. Que Macky le veuille ou non, le  leader de Rewmi apparait à la limite plus coriace que Khalifa et Karim réunis. Et ses bombes sur Macky semblent faire mouche dans le tréfonds des sénégalais.

Poursuivant sa tournée Orange dans les profondeurs du pays, Idrissa Seck, le leader de Rewmi met à profit son expérience d’ancien Pm et n°2 du parti démocratique sénégalais(Pds) pour lancer des bombes incendiaires à l’égard du chef de l’Etat Macky.

Mais pour ne pas rater sa cible, c’est-à-dire Macky Sall et son régime, Idy s’est voulu inventif en misant sur  »l’artillerie des trois C » : Campagne électorale, Couverture maladie universelle et enfin Croissance. Trois C qui traduisent  drastiquement les aspirations profondes du sénégalais lambda.

En effet partout où il est passé, l’ancien maire de Thiès a abordé avec dépit l’accès aux semences de qualité  auquel les paysans sont confrontés et le manque d’argent noté au niveau des points de vente. Situation qui oblige les paysans à bazarder leurs récoltes pour avoir de quoi survivre, selon ses propres termes. En ce qui concerne la Couverture maladie universelle (Cmu), le leader de Rewmi indique que l’Etat n’ayant pas payé ses dettes aux structures de santé, le Cmu se retrouve inopérant pour les patients en zone rurale.

Pour la Croissance à 6,7% partout clamé par le gouvernement, Idy a contredit les chiffres face aux populations qui l’écoutaient religieusement. 

« Je ne dis pas que c’est mauvais. Malgré ce niveau de croissance, si les populations continuent à souffrir, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Mais pour ce faire plus compréhensif dans ses explications, l’ancien Pm  lâche : 

« C’est très simple, si vous prenez la structure de notre Economie, les Sénégalais sont majoritairement dans un secteur qui ne concerne que les 15% du Pib. Ils  sont pour la plupart, absents des secteurs dominés par d’autres, comme par exemple la téléphonie, les banques, les assurances qui pèsent 61 à 63% du Pib. Donc, c’est très logique. Et même s’il ya 10Fcfa de retombées, la majorité des sénégalais ne bénéficierait pour l’essentiel que de 1,5% », précise-t-il.

A l’évidence, Idy ne mâche pas ses mots et semble déterminé à en découdre avec le Président Macky. Ainsi bénéficiant de sa liberté de mouvement à l’inverse de Khalifa et de sa présence au Sénégal contrairement à Karim Wade, le président du Conseil départemental de Thiès apparait ainsi plus « dangereux » que ces adversaires esseulés par le  pouvoir. Et à quelques jets de la présidentielle, les regards des sénégalais se tournent de plus en plus vers lui.

In the Spotlight

Affaire Khashoggi : Riyad accusé et acculé

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La police turque a pu pénétrer dans le consulat saoudien à Istanbul, dans la nuit de lundi à mardi pour procéder à des fouilles. Photo Bulent Kilic. AFP Après avoir nié l’évidence, l’Arabie Saoudite semble [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*