Awa Marie Coll Seck : « Pourquoi je ne suis dans aucun parti politique »

eva_marie_colle_seck_6Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck explique pourquoi, elle ne sent pas la nécessité de se mouvoir au sein d’un parti politique. «Je me suis toujours battue pour les valeurs citoyennes de mon pays. Je ne suis pas sûre qu’on doive être dans un parti politique pour faire de la politique. J’ai toujours eu mes points de vue par rapport à telle chose, et par rapport à tel président de la République.

J’ai toujours voté. Je ne suis pas partisane, mais j’ai toujours des avis et des positions par rapport à la politique. Avant d’aller dans les organismes internationaux, j’étais dans le syndicalisme. J’ai toujours eu peur de mêler politique et syndicalisme, parce que je ne voulais pas qu’on pense que les syndicalistes sont manipulés», dit-elle dans un entretien avec «L’Observateur».

«Quand j’étais dans le gouvernement du Président Abdoulaye Wade, j’ai dû quitter à cause de cela, parce qu’on a trouvé que je ne m’investissais pas en politique, que je n’étais pas dans le parti. C’est un point de vue. Je suis là pour mon pays, je ne suis pas là parce que j’ai envie d’être ministre. Ce n’était pas grave pour moi. J’ai quitté le gouvernement. Je suis revenu, j’ai appuyé le candidat Macky Sall puis le Président de la République en qui j’ai trouvé beaucoup de qualités, d’amour pour son pays, mais aussi une grande volonté de changer les choses. Je me suis dis que je devais l’accompagner. Jusqu’à preuve du contraire, je ne pense pas qu’il soit nécessaire que j’entre dans un parti politique. Ce n’est pas impossible. Dans tous les cas, ce sont des choses que je ferai avec toute ma lucidité», explique-t-elle.

Elle révèle que Macky Sall et elle ont déjà abordé le sujet. « Mais comme il connaît ma réponse, c’est un sujet qu’on n’aborde plus maintenant, parce qu’il sait comment je vois les choses. Le jour où je devrais le rejoindre dans son parti, parce que je penserai qu’il a vraiment besoin de moi, ce jour-là, on réfléchira et on le fera. Mais pour l’instant, nous sommes dans l’approche communautaire et citoyenne», laisse-t-elle entendre. Awa Marie Coll Seck a, en effet, un mouvement citoyen dénommé Comeva, un collectif pour promouvoir les valeurs, l’équité et l’action.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*