BAC 2013 à Koumpentoum : le gardien du lycée réussit à son Examen.

Seuls le travail et la persévérance payent. La leçon en a encore été donnée, pendant la session du Baccalauréat de cette année au lycée El hadji Bouna S. Niang de Koumpentoum. Gardien de l’établissement en temps normal, Abdoulaye Diallo est devenu un candidat comme tous les autres le temps d’un examen. Et c’est à la surprise générale qu’il a été déclaré admis en série L’, au second tour.vigil

Et pourtant Abdoulaye vient de loin, de même très loin. Après deux tentatives manquées, il avait décidé de ne plus se présenter au BAC et de passer à autre chose. Nous étions en 1994!
A la suite du décès de son père, il opte pour aller à l’étranger, aux États-Unis plus précisément. Il y consacrera son temps et ses moyens, en vain. Et après moult tentatives sans succès, il y renoncera la mort dans l’âme, et se mit à chercher du travail. C’est ainsi que le destin le conduisit au lycée El hadji Bouna S. Niang où le poste de gardien étaitt resté vacant. Et c’est là, grâce à la perspicacité du proviseur du lycée, Mr. Mamadou Diallo, qui l’inscrira comme candidat libre à ses frais, qu’il replonge dans les études.

A 43 ans, marié et père de deux enfants, Abdoulaye a décidé de refaire le Bac, 17 après sa dernière tentative. Avec comme seules armes, la volonté d’y croire et le désir de réussir. Il sera aidé dans son entreprise, par l’équipe pédagogique, qui l’autorisera à suivre des cours et à participer à des évaluations. Ainsi il a suscité respect et admiration surtout chez les jeunes élèves qui, au début, ne voyaient en lui qu’un « simple gardien ». Aujourd’hui, passé le temps de l’euphorie, notre héros se projette déjà dans le futur même si, reconnait-il, la fonction publique a ses exigences, comme l’âge, mais ne désespère pas pour autant.

Il n’exclut, cependant pas de chercher du côté du privé parce que l’enseignement, « il l’adore » dira le proviseur du lycée. Mis au courant de la déception de son Homonyme Abdoulaye Diop de Yeumbeul, porté disparu pendant quelques jours après son échec au BAC, notre désormais célèbre gardien invitera ce dernier à ne rien lâcher et à ne surtout pas se décourager. La réussite dira t-il est au bout de l’effort…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*