BARA GAYE: « Il ne se passe pas 2 semaines sans qu’il y ait un mort à Rebeuss"

bara_gaye-ujtl_06171112Bara Gaye veut que les députés déposent une proposition de loi leur permettant de pouvoir visiter les prisons du pays autant de fois qu’ils le veulent sans autorisation du parquet. Selon lui, le constant est alarmant à Rebeuss.

Bara Gaye veut qu’une loi puisse autoriser les députés à visiter les prisons sans autorisation préalable du parquet.

« Les prisons du pays ont fait le trop plein. Exemple : la capacité d’accueil de celle de Rebeuss est de 700 personnes. Aujourd’hui, elle abrite en moyenne 2.500.

A Rebeuss, les chambres 3, 4, 9 et 10 qui doivent contenir tout au plus 50 détenus, sont aujourd’hui remplis jusqu’à 270, 280 détenus. Conséquence : il ne se passe pas 2 semaines sans qu’il y ait mort d’homme », dit-il.

Selon lui, « certains détenus passent dès fois une semaine sans pouvoir fermer l’œil pendant la nuit ou avoir l’opportunité de se laver. En réalité, dans certaines chambres, il est impossible de dormir la nuit, faute de place ou d’air pur malgré les brasseurs et aspirateurs que se démerdent d’installer la direction de la maison d’arrêt.

Pour la restauration, il est interdit même d’en parler. Il faut juste retenir que ceux qui n’ont pas de parents qui s’occupent d’eux, ne mangent pas à leur faim si ce ne sont les restes des autres détenus ».

Bara Gaye note que « 90% des détenus de Rebeuss sont incarcérés à cause de la loi Latif Guèye et pour des affaires civiles et commerciales que les maisons de justice doivent pouvoir régler. Le parquet ne fait rien pour le désengorgement de la prison dans la mesure où chaque jour, il y a en moyenne 50 placements sous mandat de dépôt.

Les gardes pénitentiaires qui abattent un travail de titan ne sont pas en sécurité, compte tenu de leur nombre minime par rapport à la population carcérale ».

Il estime que les tenants actuels du pouvoir, si ce n’est un manque d’information, n’ont aucune considération pour les détenus et l’administration pénitentiaire. C’est pourquoi, il veut une proposition de loi permettra à cinq (5) députés munis de leur écharpe sans autorisation du parquet encore moins des Directeurs de prison de pouvoir, à n’importe quelle heure de la journée, visiter les prisons du Sénégal.

« Ceci permettra, le cas échéant, aux représentants du peuple de mieux contrôler, conseiller, sensibiliser, réorienter et même sanctionner l’exécutif dans ce domaine judiciaire et de corriger eux-mêmes les conditions d’existence inhumaines dans nos prisons », fait-remarquer.

NETTALI.NET

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*