BASKET – Raison de la démission du Dtn Ado Sano : Une collaboration tendue avec Tandian

Au lendemain de la démission pour «convenances personnelles» du directeur technique national de la Fédération sénégalaise de basket, les langues commencent à se délier pour expliquer les raisons de son départ. Selon plusieurs sources proches de la famille de la balle orange, les rapports heurtés entre Ado Sano et Baba Tandian, le président de la Fédé, seraient l’une des raisons.

«Depuis un certain temps, la collaboration entre lui et le président de la Fédération n’était plus au beau fixe. Tout le monde était au courant. Beaucoup de gens s’attendaient à ce qu’il parte depuis longtemps. Donc, ce n’est pas une surprise de le voir prendre une telle décision.» Voilà en résumé ce qui serait à l’origine de la démission du directeur technique national de la Fédération sénégalaise de basket, Ado Sano, mardi dernier. Selon une autre source proche du désormais ex-directeur technique national : «Ado Sano n’avait pas d’autres possibilités. Soit il démissionne, soit le gars allait le virer tout bonnement.»

Pour connaître les raisons du conflit, il faut remonter au jour de la cérémonie de réception de l’Equipe nationale masculine au palais de la République, en août dernier, veille de leur départ pour l’Afrobasket, à Abidjan. «Tout est parti de là. Je ne sais pas réellement ce qui s’est passé entre les deux, mais c’est à partir de là qu’on a constaté qu’ils ne se parlaient plus. D’ailleurs, même durant la compétition à Abidjan, on sentait la distance qu’il y avait entre les deux. Malheureusement, les choses ont fini par prendre une autre tournure de jour en jour.» Très proches par le passé, Tandian et Ado finiront par devenir de véritable «ennemis».  L’affaire Ndiaté Lô, la goutte d’eau de trop

L’affaire Ndiaté Lô aurait été la goutte d’eau de trop. «Le directeur technique a été très marqué par cette affaire. Déjà, il n’a pas jamais été d’accord sur la sélection de la fille. Mais, il se trouve que celle-ci sera finalement dans le groupe», renseigne une source proche du staff de la sélection U 20 qui a participé aux derniers Jeux de la Francophonie. Avant d’ajouter : «Lorsqu’il a appris que la fille avait fugué, cela l’a mis hors de lui.»

Du côté de la Fédération, les gens sont unanimes : il ne sera pas le seul à démissionner. «D’autres vont suivre. L’ambiance n’est plus bonne au sein de la fédération. A chaque fois qu’il y a une réunion, ça se termine en queue de poisson. Au bout du compte, les gens commencent sérieusement à se poser des questions sur le devenir du basket sénégalais», se désole ce membre du bureau fédéral.

D’ailleurs, si les relations sont heurtées entre le directeur technique et le président de la Fédération, d’autres évoquent les mêmes rapports avec l’entraîneur de l’Equipe nationale masculine, Cheikh Sarr. «Ils ne se parlent plus depuis longtemps. Durant toute la période de l’Afrobasket à Abidjan, Tandian et Cheikh Sarr ne s’adressaient pas la parole», confie-t-on du côté de Marius Ndiaye.

Pourtant, dans la presse d’hier, le président de la Fédération sénégalaise de basket a tenu un autre discours évoquant une collaboration parfaite avec son ancien directeur technique national. D’ailleurs, Baba Tandian promet de s’entretenir avec ce dernier pour qu’il revienne sur sa décision. «On a aucun problème. Jusqu’à présent, on a collaboré normalement. Je vais m’efforcer à ce qu’il revienne sur sa décision. Mon intention est de continuer la collaboration», dit-il à nos confrères de Waa Sports.

Pa Jean comme intérimaire ?

Connu pour son mutisme légendaire durant tout le temps qu’il a passé à la tête de la Direction technique nationale, Ado Sano est arrivé au lendemain de l’Afrobasket féminin de 2011 à Bamako en remplacement de Ousseynou Ndiaga Diop. A la tête de la structure, le bilan de Ado Sano n’a pas été si reluisant. Contrairement à son prédécesseur. Le pauvre n’aura pas réussi à reconquérir le titre continental remporté par l’Equipe nationale féminine en 2009 à Madagascar.

Une place de finaliste et une médaille de bonze pour les Dames, une autre en bronze pour les Hommes, qualificative au prochain Mondial 2014 (Espagne), voilà le bilan qu’il laisse avec les deux sélections. Sur le plan national, quelques stages pour les entraîneurs locaux de 1er et 2e degrés, entre autres dont la dernière devait débuter en novembre, renseignent-on du côté de la fédération. Certainement que son intérimaire se chargera du suivi. Pour l’instant, aucun nom n’a été dévoilé. Même si certaines sources estiment que son adjoint, Pa Jean, devrait faire l’affaire. Les nombreuses tentatives pour joindre Ado Sano sont restées vaines. A noter que le démarrage officiel de la saison est fixé au 2 décembre prochain.

wdiallo@lequotidien.sn  

REACTION …Baba Tandian nie être la source du départ de Ado Sano : «Je n’ai pas de problème avec lui»

Par Diacounda SENE – La décision de Ado Sano de quitter la Direction technique nationale de la Fédération sénégalaise de basket a vite été liée par certains acteurs du milieu, à des problèmes qu’il aurait eus avec le président Baba Tandian. Mais le concerné lui, réfute tout différend avec son désormais ancien collaborateur. «Personnellement, je n’ai pas de problème avec lui», indique Baba Tandian, joint hier par téléphone. Au contraire, à en juger les résultats du démissionnaire, le président de la Fédé se dit plutôt satisfait par ses services.

«J’ai plus de satisfaction avec Ado Sano que de déception. Si je devais évaluer son travail, je dirais qu’il y a 70% de positif contre 30% de négatif. Et étant donné que personne ne peut faire du 100%, j’estime que c’est satisfaisant», se réjouit-il. Quand bien même, reconnaît-il, il arrive des moments de désaccord avec ses collaborateurs. «Les relations sont tendus avec tout le monde, car je veux de la perfection dans le travail», explique M. Tandian. Mais cela ne saurait être, selon lui, une raison qui justifierait le départ du Dtn. D’ailleurs, le président de la Fédération ne désespère pas de le voir revenir sur sa décision.

«Je respecte sa décision, mais je vais d’abord discuter avec lui pour voir  s’il y a des possibilités pour qu’il revienne», confie le président. En attendant de voir ce que les pourparlers vont donner, le poste reste vacant, car pour Baba Tandian, il n’est pas encore question de nommer un remplaçant à M. Sano.

  • Écrit par  Woury DIALLO

dsene@lequotidien.sn

In the Spotlight

LE GHANA « SORT DU FMI » ET RESTE DEBOUT

by bishba in Economie 0

Le Ghana a surpris en claquant la porte au FMI, principal régulateur institutionnel de la finance internationale. Il se prive ainsi d’une manne qui lui tendait les bras. Il se devait donc de vite trouver [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*