Bénin: nouvelle manifestation pour exiger la tenue d’élections municipales

Manifestation-de-l’opposition-à-CotonouPlusieurs milliers de personnes ont manifesté mercredi à Porto-Novo, la capitale du Bénin, à l’appel de l’opposition, pour exiger l’organisation d’élections municipales et cantonales, initialement prévues en 2013 et repoussées sine die, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Nous exprimons à travers cette marche notre désarroi face à la confiscation du droit de vote des citoyens que nous sommes », a déclaré à l’AFP Augustin Ahouanvoebla, député du Parti du Renouveau Démocratique (PRD), à l’origine de la manifestation.

« La non-organisation des élections municipales et locales est une violation et le gouvernement doit prendre la mesure du mécontentement populaire » a-t-il ajouté.

Les municipales et cantonales, qui devaient se tenir en mars 2013, avaient été reportées à cause de retards dans la mise à jour de la liste électorale permanente informatisée, la Lépi.

Ce fichier électoral, utilisé pour la première fois lors de la présidentielle de 2011, avait été très critiqué par l’opposition, qui accusait le pouvoir d’avoir laissé sur le carreau « plus d’un million d’électeurs » (un chiffre énorme, dans un pays qui compte moins de 10 millions d’habitants), principalement dans les zones qui lui étaient hostiles.

Aucune nouvelle date n’a été communiquée depuis pour la tenue de ce scrutin. Et la liste électorale n’a toujours pas été corrigée, en vue des autres échéances électorales à venir –notamment les législatives, prévues en mars 2015.

A la fin de leur marche, les manifestants ont été reçus par le préfet de Porto-Novo, Moukaram Badarou, qui a assuré l’AFP de « la bonne foi » du président Thomas Boni Yayi, qui « va convoquer le corps électoral dès que la commission électorale aura le fichier et que tout sera prêt ».

L’observatoire chrétien catholique pour la gouvernance a appelé de son côté à une journée de jeûne et de prière pour la paix dans tous les lieux de culte du Bénin mercredi, et a demandé aux Béninois d’observer une minute de silence à 13h (12h00 GMT), pour exprimer leur inquiétude quand aux « tensions sociopolitiques qui montent et perdurent au Bénin ».

Une autre marche de l’opposition est prévue jeudi à Cotonou, en même temps qu’une manifestation de soutien au président Boi Yayi.

M. Boni Yayi est accusé par l’opposition de vouloir changer la Constitution pour pouvoir briguer un troisième mandat lors de la présidentielle de 2016.

AFP

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*