Bénin – Santé: 70% des hôpitaux privés sont illégaux

Reçu en audience par le Conseil Economique et Social (CES), le ministre de la Santé a fait le constat au même titre que les membres de l’institution que l’installation des hôpitaux illégaux a prix de l’ampleur ces derniers.
Selon le ministre Alassane Séidou, cela relève du non respect de La loi n°97-020 du 17 Juin 1997 fixant les conditions d’exercice en clientèle privée des professions médicales et paramédicales en République du Bénin.
Ces centres de santé s’installent donc surtout dans les zones reculées dans des conditions contradictoires à ce que prévoit la loi en la matière. Cependant le ministre pense que l’ampleur du phénomène ces derniers temps serait la conséquence des grèves dans le secteur de la santé au niveau des établissements publics de santé.
Selon les statistiques avancé par le ministre, sur deux mille six cent quatorze (2.614) centres de santé privés recensés sur tout le territoire béninois, seul sept cent quatre vingt sept (787) soit 30% sont autorités à s’installer, ce qui signifie que 70% de ces derniers sont illégaux.
Une situation qui, selon Alassane Séidou, engendre d’énormes ennuis sanitaires aux populations qui malheureusement n’arrivent pas souvent à faire le bon choix pour se faire soigner. Il a par ailleurs annoncé que très bientôt une guerre sera lancé contre les centres de santés concernés pour assainir le secteur.
Pour rappel, l’article 2 de la n°97-020 du 17 juin dispose : « nul ne peut exercer les professions médicinales et paramédicinales en République du Bénin s’il n’est : titulaire soit d’un diplôme d’Etat, soit d’un diplôme étranger reconnu équivalent par le ministère chargé de l’éducation nationale ; de nationalité béninoise ou ressortissant d’un Etat ayant passé avec le Bénin des accords de réciprocité ; inscrit au Tableau des Ordres nationaux respectifs lorsqu’ils existent ».

Par Cochimau S.HOUNG-Photo: Shopfairly

: Afrique Monde

In the Spotlight

Groupe Walfadjri : Un fils de Sidy Lamine s’autoproclame Pdg

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Deux semaines seulement après le décès du Président directeur général (PDG) du Groupe Walfadjri, ses héritiers se disputent déjà l’empire. Selon Le Témoin qui donne l’information, un des enfants de Sidy Lamine Niasse s’est présenté dans les [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*