Bibo Bourgi à Henry Grégoire Diop : “Rendez la justice comme Kéba Mbaye…”

6b1a0b65173c56641d1d5a48261972deSans ses avocats, Ibrahim Aboukhalil Bourgi s’est défendu tout seul devant la barre de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Dans une plaidoirie poignante, il a essayé de démonter l’accusation, tout en invitant la Cour à lui rendre sa liberté. “On a parlé de stratégie d’évitement alors que je me suis soumis à tous les interrogatoires et les questions. Je suis devant votre cour aujourd’hui. Les avocats de la partie civile ont aligné les chiffres les plus faramineux alors que le dossier ne contient aucun élément légal. J’ai entendu la demande de condamnation de 6 ans et la confiscation de tout mon patrimoine.

La nécessité de combattre l’enrichissement illicite ne justifie pas l’expropriation. Le développement économique de notre pays dépend aussi du respect de ce droit. La présente procédure aura donc finalement des conséquences plus lourdes pour nous autres présumés complices que pour Karim Wade”, dit-il à la barre. Selon lui, tous les espoirs de voir rétablir la justice reposent sur cette cour. “Votre décision sera déterminante en l’absence de toute possibilité d’appel. Faites donc en sorte que la justice de notre Sénégal, justice de personnes reconnues telles que Isaac Foster, Kéba Mbaye, Youssoupha Ndiaye, ne connaisse pas les ténèbres. Rendez la justice telle que Kéba Mbaye, Youssoupha Ndiaye, Isaac Foster. Je demande que justice soit rendu. Rendez-moi aux miens, rendez-moi à ma famille. Quelle que soit la décision que vous prendrez, elle ne mérite pas de prendre une vie”, plaide-t-il.

Par Seneweb News

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*