Bruno Diatta Un homme au service de la République

Bruno Diatta
Bruno Diatta
Bruno Diatta

Combien sont-ils à vouloir faire comme lui. Mais qui se sont heurtés à un écueil  impressionnant. Tous n’ont pas cet amour de la République. Et son Excellence fait partie de ces hommes du sérail qui ont blanchi sous le harnais.

Raffiné, élégant, avec toujours ce charme, malgré son âge, Son Excellence Bruno Diatta force l’admiration. Il symbolise le travail bien fait. Et il l’accomplit, de belle manière. Toujours au service de l’Etat. Bruno, comme on l’appelle, n’est pas bavard. Il ne parle pas dans la presse.

C’est un solitaire. Mais, en le suivant, au fil des années, on découvre un homme, sympathique, très à cheval sur certaines valeurs fondamentales qui ne courent plus ni dans les salons huppés, ni dans les hautes sphères de décision. Son Excellence est un diplomate qui devait prendre une paisible retraite.

Mais personne ne veut le laisser partir. Il connaît son métier et reste toujours généreux, pour partager avec ceux qui occupent le fauteuil présidentiel. Il en est à son quatrième Président. Une tâche pas de tout repos. Où il faut rectifier, harmoniser, bref redorer cette bonne diplomatie. L’intuition en bandoulière, Bruno veille toujours au grain. Il ne laisse rien au hasard, au niveau du protocole.

C’est cet esprit alerte qui lui a permis de sauver la République, un 4 avril. Ce jour-là, tous les services : sécurité, armée, police étaient en alerte maximum. On était en pleins préparatifs de la fête de l’indépendance, la tribune officielle était parée de ses belles couleurs vert, jaune et rouge.  Bruno regardait, inspectait, allait et venait.

Tout était presque nickel. Excepté cette tache noire, tout au fond sur le rouge. Son Excellence montre du doigt et se dirige vers les lieux. Et ce fut le déclic. Un essaim d’abeilles avait pris possession des lieux. Ce fut le branle-bas.

Bruno Diatta regarde de plus près. Il n’en revient pas. Vite tous les services sont en ordre de bataille. Qui appeler ?

L’armée, les sapeurs ?

Non, aucun de ces services n’était compétent. Heureusement qu’il y a au Sénégal, le service abeilles. Un service inconnu et qui a sauvé la République. Ces hommes, en un temps quatre mouvements, rappliquent sur les lieux. Pour les rendre, enfin aptes à accueillir cette kyrielle de chefs d’Etat.

Imaginez un peu ce que serait devenu ce 4 avril, si les personnalités présentes avaient été attaquées par ces abeilles qui ne se manifestent qu’à l’odeur du parfum ou quand on les provoque. Imaginez le scandale, la panique, parmi les enfants, les troupes qui défilent ? Imaginez l’instabilité qui se serait produite au Sénégal !!! Imaginez si, dans la république, il n’y avait pas un certain Bruno.

Discrétion et efficacité Mais son Excellence, c’est aussi les bonnes habitudes, les comportements exemplaires, la discipline, l’ordre protocolaire. Au début de son magistère, Bruno Diatta a donné des cours à toute la République. Sur le port vestimentaire, l’allure, la manière de porter un costume, de nouer une cravate. Et tout le monde a sacrifié à ses cours !!!

Dans la vie, Bruno Diatta reste discret. Mais nous connaissons ses goûts pour la bonne cuisine. Si vous voulez connaître les bonnes tables, surtout au petit matin, jetez un coup d’œil furtif à sa voiture. Les viennoiseries, les biscuits Pépito, qu’il partage, maintenant, avec ses petits enfants, le chocolat y figurent en bonne place. Il se promène avec un «frigo ambulant».

Mais le week-end, destination, la Mer. A l’heure, où les vagues échouent sur le sable fin, le chef de protocole du Président pêche. De bonnes espèces qu’il va griller. Accompagnées sûrement d’une bonne sauce bien piquante. C’est cela sa passion. Il se ressource au bord de l’eau.

Entre Saint-Louis, la Verte Casamance, Bruno a beaucoup appris. C’est un globe-trotter. Il a fait le tour du Monde. Mais pas comme Phileas Fogg.

Il a côtoyé combien de personnalités, découvert combien de villes, de pays ?

Seul, lui, le sait. Et c’est cette connaissance du Monde qui lui vaut aujourd’hui, cet aura. Son Excellence participe à la bonne marche du Sénégal. Dans le calme, sans tambour, ni trompettes.

Ndèye DIAW

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*