Burkina Faso: Après avoir balayé Compaoré, on balaie les rues

Burkina Faso: Après avoir balayé Compaoré, on balaie les rues
Burkina Faso: Après avoir balayé Compaoré, on balaie les rues
Burkina Faso: Après avoir balayé Compaoré, on balaie les rues

Les populations ont répondu samedi à l’appel des organisations de la société civile, au mouvement «Balai citoyen» et à l’Armée  à une semaine «d’opération mana mana», qui consiste à nettoyer la ville d’Ouagadougou.

Plusieurs jeunes, femmes et hommes munis de balais se sont  mis à débarrasser les carcasses de voiture, les barrières et débris laissés dans les rues de Ouagadougou. Répondant à appel de l’ex-maire d’Ouagadougou, Simon Compaoré, les citoyens burkinabè ont rendu propre la capitale, dans un calme olympien.

Chants d’encouragement et klaxon d’automobilistes ont accompagné l’opération de nettoyage. L’ordre revient dans la ville après deux jours de violentes manifestations contre Blaise Compaoré.

Les manifestants ont détruit des biens publics et privés et des pillages d’envergure. Des pneus avaient été brulés sur les rues de Ouagadougou et des tas d’immondices déversées sur la chaussée.

 Ainsi, toute la ville a été nettoyée par la population y compris l’Assemblée nationale et l’hôtel Azalai qui ont été débarrassés des épaves des véhicules calcinés.

Simon Compaoré a expliqué qu’il s’agit de rendre propre et sain l’environnement en effaçant les stigmates des manifestations contre Blaise Compaoré. Les forces de défense et de sécurité sont de fait appelés à assurer sans délai leurs tâches de sécurisation des biens et des personnes. Le calme est revenu à Ouagadougou après le départ forcé du pays de Blaise Compaoré vers la Côte d’Ivoire. Plusieurs commerces, marchés, boutiques, stations d’essence ont ouvert leurs portes.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*