BURKINA FASO Après la Côte d'Ivoire, Blaise Compaoré atterrit au Maroc

2111BURKINALe président déchu Blaise Compaoré est arrivé le 20 novembre à Casablanca. A la suite d’une révolte populaire, il avait quitté le pouvoir le 31 octobre et pris le chemin de l’exil.

Après vingt-sept ans de règne sans partage sur son pays, voici venu le dur temps de l’exil pour Blaise Compaoré (63 ans), renversé le 31 octobre par un soulèvement populaire. Exfiltré ce jour-là avec l’aide de la France, Blaise Compaoré vivait depuis à Yamoussoukro, capitale administrative de la Côte d’Ivoire voisine.

“Un exil qui arrange tout le monde, commente le site de Fasozine. Les observateurs les plus avisés des relations entre le Burkina et son voisin ivoirien avaient prédit que l’ex-président du Faso ne ferait pas du ‘pays de sa belle-famille’ sa terre définitive d’exil. D’ailleurs, chez les Mossis, ethnie à laquelle appartient Blaise Compaoré, il est mal vu qu’un homme, et de surcroît un chef (d’Etat), aille trouver refuge auprès de sa belle-famille.”

“Comme on devrait s’y attendre, poursuit Fasozine, le désormais ancien président du Burkina Faso a préféré planter sa tente dans le royaume chérifien. Une option qui a l’avantage de lui redonner un peu plus de dignité, et surtout de lui permettre de se refaire une nouvelle santé, le Maroc étant réputé avoir le climat et les toubibs qu’il faut pour des soins haut de gamme. On espère que Blaise Compaoré pourra profiter de son exil pour se reposer des dernières années tumultueuses de son règne.”

Courrier International

In the Spotlight

Tshisékédi promet «un Congo» sans «haine» ni «division»

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Félix Tshisékédi, peu après avoir été déclaré par la Cour constitutionnelle nouveau président de la République démocratique du Congo (RDC), a adressé ses remerciements à l’ensemble de ses compatriotes, leur assurant sa volonté de bâtir [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*