Burkina – Putsch manqué de 2015: Diendéré et ses 83 coaccusés devant la barre à partir du 27 février

Une date a été retenue pour l’ouverture du procès du général Gilbert Diendéré et de ses 83 coaccusés, poursuivis dans le cadre du putsch manqué de septembre 2015. Ce sera la 27 février 2018. Les présumés putschistes devront répondre, notamment, d’«atteinte à la sûreté de l’État», de «trahison» et de «meurtre».

Les présumés auteurs du «coup d’État le plus bête du monde» feront bientôt face aux juges. Le commandant Alioune Zanre, procureur militaire près le tribunal militaire de Ouagadougou l’a annoncé ce lundi dans la matinée ; ils feront face à leur juge leurs juges à partir du 27 février prochain, rapporte Jeune Afrique.

Pour rappel, le 16 septembre 2015, des soldats du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l’ancienne garde rapprochée du président déchu Blaise Compaoré, avaient tenté de renverser le gouvernement de transition.

Le général Diendéré, ancien chef d’état-major de Compaoré, avait alors pris la tête du «Conseil national pour la démocratie», un organe créé par les putschistes. Quelques jours plus tard, le général Diendéré se rendait aux autorités de la transition, qu’il avait tenté de renverser.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*