Burkina: selon Hollande, la France a permis l’évacuation «sans drame» de Compaoré

Francois-et-HollandeBlaise Compaoré, l’ancien président du Burkina Faso, contraint à la démission, vendredi 31 octobre, face à un mouvement de contestation populaire, a été évacué « sans drame » avec l’aide de la France a ainsi annoncé François Hollande, lundi 3 novembre, depuis le Canada où il est en voyage officiel.

Dès vendredi soir, des militaires, menés par le lieutenant-colonel Isaac Zida avaient pris le pouvoir et s’étaient installés dans le palais présidentiel. Adoubé par les militaires mais contesté par une partie de la rue, Isaac Zida a assuré qu’il voulait mener une transition démocratique « dans un cadre constitutionnel », laissant entrevoir qu’un civil – et non plus un militaire – pourrait prendre la tête de la transition.

François Hollande a également mis en garde le nouveau pouvoir militaire, estimant que « c’est au pouvoir civil » d’organiser les élections qui devront placer un nouveau politique à la tête du pays.

Lundi soir, l’Union africaine – réunie pour un Conseil de paix et de sécurité en Ethiopie – s’est, elle, chargée de fixer une date butoir, donnant quinze jours aux forces armées pour rendre le pouvoir aux civils, faute de quoi elle imposerait des sanctions.

AFP

In the Spotlight

Macky Sall, le Gourou de la Mal Gouvernance Familiale, coloniale : ou le Gouverneur-Falsificateur Lave À Grande Eau ses Péchés Originels À Paris et les Dessous contre l’extrémisme Sur Internet. Par Ahmadou Diop.

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

Pour une première fois, le président de la République a choisi d’emprunter le vol régulier d’Air Sénégal pour se rendre à Paris, le mardi 14 mai 2019,  titre  pompeusement  une certaine sarabande moutonnière, empestée, mensongère, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*