CALIXTHE BEYALA : LA BIBLE EST UN MANUEL DE GUERRE UTILISÉE CONTRE LE PEUPLE AFRICAIN.

Calixthe-BeyalaJésus-Christ, Roi d’Israël, Fils de Dieu, Dieu fait homme serait-il la pire des choses pour les Africains et les Africain-descendants ? Force est de constater qu’à l’heure où la souffrance des africains descendants n’a jamais été aussi forte, à l’heure où les pays africains sont bombardés, que les peuples sont tués, que les richesses sont spoliées, que les africain-français sont exclus de tout centre de décision, à cette heure de si énormes douleurs, de si terribles humiliations, les africains descendants prient, partout, dans les caves des sous-sols de Saint Denis ou de Marseille, de Douala ou d’Abidjan. Ils prient à genoux, les yeux fermés, le front transpirant pour que le Christ par son sang purifié vienne à leur aide, que des anges intercèdent en leur faveur, punissent leurs adversaires, leur trouve un logement, du travail, des papiers, de la nourriture et j’en passe. Et ils prient. Et ils attendent.

Que Dieu remplisse leur CV ! Que Dieu magiquement mette à mort leurs meurtriers ! Que Dieu, que Dieu, que Dieu… Sans aucunement se poser la question de savoir si ce même Dieu n’est pas fatigué ! Et les pasteurs dont les Eglises pilulent çà et là, les enfoncent dans ces insanités, dans ces absurdités à faire pisser de rire le diable et ses cornes. Et ils parlent de pardon, oublieux que la Bible est avant tout un formidable manuel de guerre. Que les psaumes de David interpellent justement parce qu’il invoquait Dieu tout en expédiant ses armées se battre contre leurs adversaires.* Et voilà les Africains descendants qui clament ces paroles sans réagir, comme si ceux-ci remplaçaient l’action, qu’il conviendrait de remplir son CV, de bouter l’adversaire hors de ses frontières, de se battre pour avoir ses papiers, d’aller au champ pour récolter ! Et ils vous arguent le thème du pardon, oui “Dieu est pardon” sans tenir compte du faite que Dieu est d’abord vengeur. Qu’il faut punir un enfant fautif avant de lui pardonner, que le pardon sans punition est une imbécillité ! Ils oublient que les Croisées faisaient la guerre, la bible à la main gauche, l’épée à la droite.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*