CAN 2015 – Tunisie-Sénégal ce soir à Monastir (19h 15) : Question de leadership

Tenus en échec (0-0) à Dakar par la Tunisie vendredi dernier lors de la 3e journée des éliminatoires de la Can 2015, les Lions doivent impérativement ramener au moins un point de Monastir ce soir pour ne pas compromettre leurs chances de qualification pour la phase finale.

Ce qui leur permettrait de conserver en même temps leur place de leader du Groupe G devant leur adversaire du jour.

Le temps d’un match, les yeux seront rivés sur Monastir, de l’autre côté de la Tunisie. Moins de cinq jours après leur première confrontation, le Sénégal retrouve son homologue de la Tunisie dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Can 2015. Une rencontre entre les deux premiers du Groupe (G) qui pourrait être décisive pour la suite des éliminatoires. 

Après le nul vierge décroché à Dakar, les Aigles de Carthage n’auront qu’une envie : gagner pour avoir un pied et demi au Maroc. Surtout que la suite du calendrier plaide en leur faveur. Avec un déplacement assez calme au Botswana, avant la réception de l’Egypte lors de la dernière journée. 

Piégés à «Senghor» par une formation tunisienne ultra défensive, il sera question ce soir à Monastir pour les hommes de Giresse d’en faire autant en répondant au défi tunisien dans ce match gros d’enjeux. Qui est surtout une question de leadership. Surtout que la bande à Demba Bâ est talonnée par l’Egypte dont la double confrontation avec le Botswana devrait lui permettre d’enregistrer six précieux points.  

La tâche s’annonce dès lors difficile pour les deux équipes et surtout pour les deux coaches qui devront trouver la bonne formule. Face à une formation très méfiante, tétanisée par la vivacité offensive des Lions, Alain Giresse devrait trouver le juste équilibre au sein d’un entrejeu capable de servir de bonnes balles à Demba Bâ ou encore Papiss Demba Cissé.

En l’absence de l’attaquant Moussa Sow, blessé et forfait pour ce match retour. D’ailleurs, le technicien français reconnaît que la tâche sera difficile. «Il nous faut jouer avec nos moyens, avec intelligence et gérer bien le match face à une sélection tunisienne qui sera soutenue par son public pour espérer décrocher un bon résultat», a-t-il indiqué. 

De son côté, Georges Leekens, qui a une fois de plus caché son jeu, va devoir se livrer. «Nous sommes conscients des moyens des joueurs malgré les progrès enregistrés au fil des rencontres et nous connaissons également la puissance de l’adversaire.

Mais nous allons jouer avec la détermination de l’emporter. Ce qui exige un grand réalisme dans le jeu face un adversaire qui ne nous donnera pas de cadeau», souligne-t-il. A noter que le match, dont le coup d’envoi est calé à 19h 15 Gmt, sera dirigé par l’arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn.

wdiallo@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*