Candidat à la présidentielle de 2019, Ansoumana DIONNE face au premier défi de la caution

Le président de l’Association sénégalaise pour le soutien et l’assistance des malades mentaux (ASSAMM) est sur la ligne de départ.

Ansoumana DIONNE  va briguer la magistrature suprême à la prochaine présidentielle. Et c’est le nouveau mouvement politique « Jaamu Askan wi » dont il est le leader qui porte sa candidature.

Pour le défenseur des malades mentaux, il s’agit de « proposer une nouvelle offre politique conforme à la demande sociale. Ce, afin de redonner toute la dignité au peuple sénégalais ».

« 2019 sera inévitablement le temps du peuple. La classe politique, pouvoir comme opposition devra céder la place à de nouveaux dirigeants imbus de vertus et capables de diriger dignement et sainement les Sénégalais, car estime-t-il, l’heure du peuple a sonné. Il est venu le moment où le peuple devra s’organiser  à travers ce mouvement pour inverser la tendance afin que le peuple ne soit pas esclave de la classe politique. Il est venu le moment pour que ce peuple soit enfin roi et que les dirigeants deviennent des esclaves », a-t-il soutenu dans les colonnes de Vox populi.

Seulement, Ansoumana DIONNE  va devoir batailler ferme pour trouver le montant colossal représentant la caution de participation à ladite joute électorale. Alors que certains l’estiment déjà à 65 millions de nos francs, la caution risque d’être le premier obstacle à la marche du défenseur des malades mentaux.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*