CAP-SKIRRING Arrivée de touristes en légère hausse

Les arrivées de touristes à l’aéroport de Cap-Skirring, une station balnéaire du département d’Oussouye (Sud-Ouest) ont enregistré une légère hausse pendant la saison touristique 2012-2013, atteignant 9 994 contre 9 000 en 2011-2012, rapporte l’Agence de presse sénégalaise (APS).youssou
Citant son interlocuteur Tékhé Faye, le directeur général régional du tourisme de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou, l’agence indique que comparativement à la saison précédente, l’aéroport de Cap-Skirring a enregistré 194 touristes de plus durant celle qui vient de s’achever.
«La campagne s’est déroulée calmement. C’est vrai, on n’a pas connu un rush comme les années précédentes. Mais elle a été meilleure que la campagne 2011-2012, où on avait dénombré 9.800 touristes au niveau de l’aéroport du Cap-Skirring. Pour cette année, on a enregistré 9.994 arrivées. Donc, c’est un léger mieux», a commenté M. Faye, soulignant que les contreperformances notées en 2012 découlaient du contexte électoral tendu au Sénégal.
Par contre, la baisse enregistrée en 2013 dans la destination Casamance s’explique par la crise économique mondiale qui affecte le portefeuille des touristes internationaux.
Faye explique à l’agence qu’à une semaine de l’ouverture de la saison, l’incertitude était le sentiment le mieux partagé parmi les acteurs du secteur.
Le retour des touristes internationaux par voie aérienne au Cap Skirring s’est concrétisé en 2012 avec la décision prise par l’administration Macky Sall de prolonger la piste de l’aéroport, à la suite d’une demande estimée « urgente » et exprimée par le ministre du Tourisme et des Loisirs Youssou Ndour lors d’un conseil interministériel.
Il avait procédé quelques temps après à l’inauguration du premier vol en recevant les premiers touristes français arrivés au Cap-Skirring.
Toutefois, Faye relève dans l’entretien avec l’APS qu’il reste encore des aménagements à terminer à l’aéroport du Cap-Skirring, avant d’entamer les travaux de réhabilitation de celui de Ziguinchor.
Concernant les établissements d’hébergement, le directeur régional du tourisme de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou rappelle qu’ils n’ont pas été classés depuis quelques années. Et la crise en Casamance a aussi beaucoup contribué à leur délabrement, selon lui.
«Ils n’ont peut-être pas le standing qu’ils avaient à leur début. Mais dans la région, on a beaucoup d’hôtels surtout au niveau de Cap-Skirring, qui peuvent répondre au standing trois étoiles» a-t-il assuré.
Selon lui, la direction du tourisme des régions méridionales a répertorié cette année 122 établissements en Casamance, dont 38 hôtels, 74 campements et auberges et 10 campements villageois. Les régions de Kolda et de Sédhiou, considérées comme des zones de chasse, ont accueilli durant l’année entre 700 et 800 touristes.
La grande saison touristique démarre en octobre pour prendre fin en avril. La basse saison, elle, est comprise entre le 1er mai et le 31 octobre, a expliqué le directeur régional du tourisme de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. Michelle Ndiaye, agent de comptoir à l’agence «Casamance voyage tourisme», fait état d’une nette amélioration par rapport à l’année précédente, et cela, en dépit des nombreuses contraintes auxquelles le secteur touristique est confronté dans la région méridionale.
Les principales difficultés relèvent des perturbations notées dans les rotations aériennes de la liaison Dakar-Ziguinchor, avec de nombreuses réclamations financières des clients, a-t-elle déploré.
Une situation qui, selon elle, porte un grand préjudice aux agences, avec à la clé une baise des revenus. La cherté des taxes aéroportuaires sur les vols internationaux fait que certains touristes préfèrent descendre à l’aéroport de Banjul, en Gambie plutôt qu’à Dakar, pour remonter ensuite sur Ziguinchor.
«On espérait un peu que ça bouge du bon côté. C’est vrai par rapport aux autres années, ça été très difficile. Il y avait quand même quelque touristes», a pour sa part déclaré Augustin Diatta, directeur de l’agence de voyage «Diatta tour», et membre du Syndicat d’initiative des hôteliers et agences de voyage en Casamance.
Avec APS
In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*