CELEBRATION – Journée mondiale du tourisme à Saint-Louis : Le manque de promotion, le vrai mal

La célébration de la journée mondiale du tourisme dont Saint Louis a servi de cadre à la cérémonie officielle a permis aux acteurs du secteur d’égrener le chapelet des problèmes qui plombent le développement touristique de la ville du Nord.

La question de l‘absence d’une bonne politique de promotion figure en bonne place de l’avis du président du syndicat d’initiative local, qui  au nom de ses collègues, a également invité l’Etat à sortir le secteur aérien local de sa profonde léthargie.

Le principal problème dont souffre le tourisme qui bat de l’aile dans la région de Saint-Louis demeure selon Yanick Philip président du syndicat d’initiative, le déficit criard du flux des touristes. Cela principalement du fait d’un manque d’efficacité de la politique de promotion de la destination Sénégal à partir de l’extérieur.

A cela s’ajoute selon le directeur de l’Hôtel de la Poste, la problématique de la plateforme aéroportuaire dont l’entretien coûte beaucoup de sous à l’Etat, alors qu’elle ne sert pas réellement à grand-chose sur le plan touristique, au moment où la ville ne dispose pas d’une bonne desserte avec la disparition du train et des vols à destination de Saint-Louis.

Malgré ces problèmes, le président du syndicat d’initiative a révélé que les acteurs sont disposés à accompagner le ministère du Tourisme dans le cadre de la politique de promotion de la destination Sénégal qui jusque là laisse à désirer. D’autres acteurs comme les travailleurs ont également invité le ministre du Tourisme à travailler dans le sens d’augmenter le flux de touristes qui arrive dans notre pays, là où les guides de leur côté ont insisté sur la nécessité pour le ministère d’assurer la formation de tous ceux qui veulent embrasser ce métier et de l’organiser davantage.

Dans son allocution, le ministre du Tourisme a souligné que Saint-Louis a été choisie pour abriter la cérémonie officielle de la commémoration de la journée mondiale du Tourisme surtout grâce à ses expériences réussies en matière de tourisme communautaire.

Ces expériences qui ont connu de réels succès dans les villages de Nguigalakh Peulh, au campement de Héron Cendré dans la Langue de Barbarie et au campement de Ndigabaar à Djoudj ont d’ailleurs été présentées lors de la cérémonie. Saint-Louis, a ajouté Abdoulaye Diouf Sarr pour justifier son choix, est l’une des poutres essentielles sur lesquelles repose le secteur touristique sénégalais.

Par ailleurs, il a souligné que le tourisme est l’un des secteurs les plus dynamiques de notre pays qui malgré les problèmes et le recul noté depuis quelques années demeure un secteur sur lequel notre pays peut compter pour impulser son développement. D’ailleurs, le secteur a-t-il révélé est placé au centre des priorités de la politique gouvernementale définie par le chef de l’Etat.

Le ministre du Tourisme a par ailleurs révélé que l’implication des populations dans le secteur touristique est devenue une nécessité compte tenu de la volonté de l’Etat de faire de l’activité touristique un produit local créant de la valeur ajoutée et participant à l’amélioration du bien-être social des populations. Revenant sur les problèmes soulevés par les acteurs, Abdoulaye Diouf Sarr a dit la volonté de son département de travailler pour une rupture par rapport à ce qui se faisait jusque-là en matière de promotion de la destination Sénégal.

«Les produits de Saint-Louis et du Sénégal doivent être valorisés et présentés au monde» a dit M. Sarr qui a aussi révélé que son ministère a mis en place une nouvelle Agence de promotion du tourisme qui va opérationnaliser un moteur de promotion touristique. Cette agence ne sera pas a-t-il indiqué dans le sillage de l’agence qui existait jusque-là.

Ce ne sera pas un appareil lourd qui ne profite pas au tourisme a dit M. Sarr,  qui a ajouté : «les privés seront associés largement au conseil de surveillance de cette agence». Selon Abdoulaye Diouf  Sarr, le Sénégal doit reprendre sa place parmi les pays  de grande destination touristique en s’appuyant notamment sur des projets phares intégrés par le Plan Sénégal émergent avec la mise en place de grands projets et d’infrastructures touristiques.

Il s’agira aussi selon Abdoulaye Diouf Sarr de travailler pour la requalification des infrastructures touristiques, d’apporter de nouveaux produits par l’investissement et de travailler pour une bonne promotion de la destination Sénégal.

S’agissant de la plate forme aéroportuaire de la capitale du Nord, le ministre du Tourisme a dit sa volonté de lever les obstacles. «Vous pouvez être rassurés par rapport à notre volonté de développer l’activité aéroportuaire qui participe au développement du tourisme» a-t-il dit avant d’ajouter que le tourisme communautaire est au cœur des préoccupations du ministère qui compte impliquer pleinement les populations. D’ailleurs a-t-il indiqué, une collaboration avec le ministère des Collectivités locales permettra une meilleure prise en charge de cet aspect.

  • Écrit par  Cheikh NDIONGUE

cndiongue@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*