Centrafrique : quatre civils tués et cinq Casques bleus blessés

rca-car-minuscaLa journée «ville morte» en Centrafrique a viré, hier, au drame. Quatre civils ont été tués à Bangui et 14 personnes blessées, dont cinq Casques bleus, selon un communiqué de la Minusca.

Un collectif de la société civile avait déclaré Bangui, la capitale centrafricaine, «ville morte » pour demander le retrait de la force de l’Onu (Minusca), accusée de «passivité» face aux groupes armés.

 Dans son communiqué, la Minusca précise qu’elle «est intervenue dès les premières heures de ce lundi à Bangui pour démanteler les barricades érigées par des manifestants » qui lui étaient «hostiles». Considérant les événements comme une « nouvelle tentative » de perturber le retour à la normalité constitutionnelle en Centrafrique, l’Onu précise qu’elle s’opposera aux plans des « ennemis de la paix » à travers le pays.

Par ailleurs, la Minusca rejette la «campagne de dénigrement» contre ses casques bleus en Centrafrique. Des attaques de groupes armés dans plusieurs localités de province ont fait plusieurs dizaines de morts au cours des dernières semaines.

Depuis le renversement de l’ex-président François Bozizé en 2013, la Centrafrique est déchirée par des conflits entre milices.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*