C’est le début des plaidoiries…Sans la défense : une condamnation assurée pour Karim Wade

karim-condamnéLes plaidoiries du procès de Karim Wade et de ses codétenus, poursuivis pour enrichissement illicite, débutent ce matin. L’annonce a été faite par le président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Henri Grégoire Diop. Ce, après la fin de la déposition des témoins, mardi dernier, de ce procès ouvert depuis le 31 juillet 2014. A noter que Wade-fils et les avocats de la défense «boudent» toujours le procès.
Les membres de la Crei vont statuer, ce matin, sur la demande de mise en liberté provisoire introduite par Mamadou Pouye, présumé complice de Karim Wade. Ce dernier avait déposé auprès de la cour, le 23 janvier dernier, une demande de mise en liberté provisoire, à laquelle s’est opposé le Procureur Spécial, Cheikh Tidiane Mara, appuyé par les avocats de l’Etat, arguant que l’instruction est presque terminée. Toutefois, le présumé complice de Karim Wade sera fixé sur son sort, ce matin. De toute façon, le procès entre dans une autre phase, avec les plaidoiries des avocats qui vont démarrer, aujourd’hui. La déposition des témoins de ce procès ouvert depuis le 31 juillet 2014 a été clôturée, mardi dernier, avec le passage du journaliste Cheikh Tidiane Ndiaye. A la suite de la robe noire, le parquet, représenté par Cheikh Tidiane Mara et Antoine Diome, va faire ses réquisitions. Et, en l’absence des avocats de la défense et du principal mis en cause, Karim Wade qui ont boycotté le procès, les prévenus Mamadou Pouye, Alioune Samba Diassé, Pierre Agboba, Bibo Bourgi, Mbaye Ndiaye vont avoir la parole en dernier. Et c’est pour assurer leur propre défense.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*