C’et la Guerre dans l’APR à Kaolack : tous contre Me Naffisatou Diop

mariama-sarr-nafissatou-diop-cisséLa dernière sortie de Me Nafissatou Diop dans la presse n’a pas laissé indifférent. Au contraire, elle a plutôt suscité diverses réactions dans les milieux politiques de Kaolack, surtout au sein des états-majors des personnalités outragées. En réplique, les partisans du maire de Kaolack Mariama Sarr et du président du Conseil départemental Baba Ndiaye ont condamné avec énergie les propos de Me Nafissatou Diop, remettant en cause l’autorité du président de la République, car lui demandant de revoir ses décrets.
Très remontés contre cette sortie malencontreuse, les militants et sympathisants apéristes, proches de Mariama Sarr, ont même dépassé l’étape de la riposte pour aller droit à la charge. « Nous avons vu ce matin, dans la presse, Nafissatou Diop comme à ses habitudes s’attaquer injustement à Mme Mariama Sarr. Mais nous savons aussi qu’elle n’est pas à son premier coup d’essai ». Et de lancer de manière ironique : «… ces tentatives de déstabilisation contre ses pairs ont toujours été poursuivies mais ont toutes échoué. C’est surtout parce que son appel au boycott, lors de la dernière visite du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne, n’a pas été suivi qu’elle se livre aujourd’hui à un autre bras de fer avec des responsables aux quels elle devait se joindre inconditionnellement pour matérialiser la vision du chef de l’Etat, à travers le nouveau plan Sénégal Emergent (Pse) ».
Ces pourfendeurs de Me Nafissatou Diop ont fait savoir, dans la foulée, que « compte tenu de l’importance dudit projet pour les populations, et l’appel du Président Macky Sall qui est même allé jusqu’à envoyer son Premier ministre à Kaolack, elle ne devait nullement s’attendre à une convocation de Mariama Sarr ». Amadou Diallo, secrétaire général de la convergence des cadres républicains qui faisait office de porte-parole lors de la rencontre avec la presse a indiqué par ailleurs que « ces attaques injustifiées, et répétées ont débuté avec les Locales de juin dernier.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*