Changement de régime souhaité ? Bruxelles et Alger démentent les informations diffusées par Politico

algerieLe 20 août dernier, le média américain Politico révélait que l’Union européenne souhaiterait conclure un accord économique bilatéral avec l’Algérie, mais uniquement après un changement de gouvernement ou la mort du président Bouteflika.

«Les relations entre l’Union européenne et l’Algérie sont fortes et durables, notamment dans le domaine de l’énergie», a déclaré à l’agence de presse APS Nabila Massrali, une des porte-paroles du service européen pour l’action extérieure.

«L’article de Politico ne reflète en rien la position de l’UE, ni sa politique à l’égard de l’Algérie», a-t-elle ajouté, réfutant les informations rapportées par le média américain Politico, selon lequel Bruxelles attendrait un changement politique majeur en Algérie pour proposer un vaste accord économique.L’#UE attendrait un changement de gouvernement en #Algérie pour boucler un accordhttps://t.co/caRWrHBLGl pic.twitter.com/ZrG4qaoX82

— RT France (@RTenfrancais) August 20, 2016

Dans une mise au point adressée à Politico et publiée ce mardi 23 août, l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, a affirmé que la relation qu’entretient l’Algérie avec l’UE dans le domaine de l’énergie «se place assurément au-dessus des supputations subjectives et incongrues puisées auprès d’une source européenne, réputée proche du dossier et qui a, bien entendu, préféré le confort bien commode de l’anonymat».

«Je peux vous assurer que le gouvernent algérien négocie au mieux des intérêts bien compris du peuple algérien dans le cadre d’une relation forte avec l’UE, basée sur l’équilibre des intérêts, et contribuant substantiellement à la sécurité des approvisionnement en énergie de l’UE en contrepartie de la garantie pour l’Algérie de ses parts de marché et la rentabilité de lourds investissements qu’elle consent à cet effet», a-t-il ajouté.

Le 20 août dernier, un article publié sur le site américain Politico affirmait, citant une source européenne restée anonyme, que Bruxelles souhaitait signer avec Alger un accord économique de grande ampleur : aider le pays à diversifier son économie et y investir massivement, en échange de quoi l’Algérie s’engagerait à lutter d’avantage contre l’immigration et à assurer un approvisionnement en hydrocarbures à l’Europe. Mais selon Politico, les autorités algériennes ne seraient guère emballées. Bruxelles souhaiterait donc un changement politique en Algérie pour officiellement proposer cet accord.

https://francais.rt.com/international/25462-bruxelles-alger-dementent-informations-diffusees

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*