CHEIKH BAMBA DIEYE DECLARE SA CANDIDATURE A LA MAIRIE DE SAINT-LOUIS: " Soit nous nous entendrons ou nous nous mesurerons sur le terrain mais…"

CHEIKH BAMBA DIEYESatisfait du bilan à mi-parcours de sa gestion, le maire de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dièye compte briguer un autre mandat.

« Je suis fier de la manière dont j’étais été élu et nous avons eu un conseil municipal qui malgré sa diversité, a travaillé en synergie », s’est réjoui l’édile de la capitale du Nord.

Toutefois, Cheikh Bamba Dièye, estime que quel que soit le résultat fait par son équipe, il reste du point de la loi que le maire engage sa responsabilité sur le plan de la gestion.

Donc, c’est fort de ce résultat qu’il juge « satisfaisant », que le ministre de la Communication donne rendez-vous à ses militants aux prochaines élections locales.

Pour M. Dièye, il n’est pas question de briguer un second mandat compte tenu argue-t-il, « du respect que nous devons à nos concitoyens qui nous ont élus en nous donnant rendez-vous dans cinq ans pour leur présenter un bilan ».

« Je crois qu’il serait dommage, inélégant de la ma part de ne pas être présent ce jour du rendez-vous. Je serais candidat compte tenue de mon bilan ainsi que du devoir de solidarité et de confiance », dit-il pour réaffirmer sa candidature.

Quid de l’avis des alliés ? L’actuel maire pense qu’ils ne feraient pas d’obstruction à sa candidature parce qu’ils ne commettront l’erreur de partir en rang dispersé.

Face à ses éventuels adversaires comme Alioune Badara Cissé, l’actuel maire pense que la diversité de candidature est une bonne chose pour la démocratie.

Et celui-ci, d’ajouter : « Il n’y a pas de souci à se faire car il n’ y a pas deux alternatives : ou bien nous nous entendrons ou nous nous mesurerons sur le terrain mais il ne saurait y avoir une posture qui ouvrirait les portes pour certains et les fermer pour d’autres ».

Sur sa lancée, il a salué l’idée d’élire les maires au suffrage universel direct dans la mesure où argue-t-il, avec le mode d’élection en vigueur, « il y a des risques de dévoiement du choix des sénégalais ».

Nettali

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*