Cheikh Bamba Dièye tacle le régime, Youssour Touré ravale son vomi, folle rumeur sur la mort de Dansokho, le kankourang tue un enfant et saccage une clinique, les thèmes…

Le secrétaire général du FSD-BJ  ne mâche pas ses mots. Dans un entretien accord nos confrères de Vox Pop, Chekih Bamba Dièye estime qu’il n y a pas grand-chose à dire sur la formation du gouvernement. « Macky Sall a habitué les sénégalais à être en déphasage avec ses promesses. On espérait un gouvernement resserré. On est à plus de quarante ministres sans compter les ministres-conseillers et les quatre ministres à l’insu du Président de la République. En tout état de cause, la gestion des urgences et le souci de l’efficience ne sont pas au cœur des préoccupations du président de la République », dit-il.

Au lendemain de la formation du nouveau Gouvernement Dionne II, Youssou Touré faisait partie des recalés. Ceux qui avaient été limogés de l’ancienne équipe ministérielle. Il était Secrétaire d’État à l’Alphabétisation et aux Langues nationales. Sa première réaction était de jeter des pierres dans le jardin du Palais.

“Je n’ai pas vu Macky Sall, depuis 6 mois. Toutes les tentatives d’obtenir une audience avec lui sont restées vaines“, disait-il. Aujourd’hui, le voilà en train de se repentir. “Je présente mes humbles excuses au Président de la République et à sa famille”, lit-on dans L’Observateur.

L’apériste avoue qu’il avait très mal après ses déclarations.“Je suis resté 04 jours sans pourvoir dormir“, tente-t-il de se justifier, avant de poursuivre : “je n’oublierai jamais le secours de Marième Faye Sall“. Ce qui fait dire à nos confrères que “Youssou Touré ravale son vomi“.

Alors que les gens n’ont pas fini de pleurer Djibo Leyti Ka, un site d’information a annoncé hier le rappel à Dieu de Dansokho. Fort heureusement que la prudence était de mise chez les confrères. Sinon, la nouvelle de la disparition du doyen Amath avait fini de faire le tout du web à cause de la bêtise d’un site d’information. Sans vérifier, le site de la place écrit que Dansokho est décédé à Paris mais, après quelques recoupements  auprès de sa famille biologique et politique, Dansokho était encore vivant et bien portant, rapporte Les Echos. Eh oui, le doyen était bien là à Dakar et il respire la forme.

Alors que l’on n’a pas encore fini d’épiloguer sur la mort du  jeune Mamadou Top Badiane, un autre incident d’une rare violence est survenu hier au quartier Darou Salam. Les accompagnateurs du kankourang en furie ont saccagé la clinique de El Hadji Gningue Samb. Selon lui, il était dans la salle d’accouchement où une patiente avait déjà fini de mettre au monde un enfant lorsqu’il a entendu un bruit assourdissant :

«Il faisait 10h passées. Je suis sorti pour voir ce qui se passe, c’est de là que j’ai vu une grosse foule dehors qui m’a intimé l’ordre de rentrer. J’ai refusé, car j’étais dans ma clinique. Ils ont assailli le local, ils m’ont brutalisé pendant que d’autres ont fracassé les vitres et jeté des pierres dans la clinique. Certains sont entrés dans mon bureau pour s’emparer de la recette de circoncision et de consultation qui s’élève à 630 mille francs Cfa», déclare M. Samb.

Source Senegal7

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*