CHEIKH TIDIANE GADIO DEPLORE LA SURMEDIATISATION DE LA TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS " Dans les pays où il y a une traque des biens mal acquis, les gens ne sont au courant que des résultats"

Cheikh Tidiane Gadio ex-ministre des Affaires étrangères
Cheikh Tidiane Gadio ex-ministre des Affaires étrangères
Cheikh Tidiane Gadio ex-ministre des Affaires étrangères

Invité de l’émission « Grand jury », Cheikh Tidiane Gadio a invité l’Exécutif à ne pas se mêler de la traque des biens mal acquis. Car, de l’avis de l’ex-ministre des Affaires étrangères qui s’exprimait à l’émission « Grand jury », il y a une surmédiatisation et une politisation de ces procédures qui ciblent les anciens dignitaires du régime libéral.

Pour le leader du MPCL/ Luy jot jotna, ( Mouvement panafricain citoyen) « cette surmédiatisation et politisation peuvent être une démarche extrêmement grave ». Car, souligne Cheikh Tidiane Gadio, « c’est une affaire qui ne regarde même pas l’exécutif mais le judiciaire ».

Faisant allusion à la cérémonie de remise de chèques représentant le montant de l’argent recouvré auprès de la Suneor, l’ex-ministre estime que l’Etat a commis a commis une erreur à ce niveau.

Parce que dit-il, « dans beaucoup de pays, il y a une traque des biens mal acquis mais les gens ne sont au courant que des résultats mais pas de la procédure »

C’est pourquoi, M. Gadio estime que « l’Etat doit s’abstenir d’une ingérence et de certains commentaires  ». « Laissons les magistrats travailler et qu’ils présentent leur rapport car cette politisation masquent et casquent les autres actes posés par le gouvernement  », assène-t-il.

” Aujourd’hui quitter ou rester dans Benno n’a aucun sens car la coalition n’existe que…”

Invité de l’émission « Grand jury », Cheikh Tidiane Gadio s’est prononcé sur la situation de bennoo book yaakaar ( Bby) mais surtout sur le départ de Idrissa Seck de cette coalition au pouvoir.

Même s’il dit regretter le départ du leader de Rewmi, Cheikh Tidaine Gadio trouve que ce départ n’a aucun sens. « Aujourd’hui quitter ou rester Bby n’a aucun sens parce que cette coalition n’existe que de par son symbole  », argue-t-il

Analysant la situation de Bby, Gadio dira que « le malaise a commencé au lendemain de la victoire de Macky Sall avec la bande des quatre ( Apr, Afp, Ps et Rewmi qui s’est détachée et qui a décidé de co-gérer »

Poursuivant son analyse, il a ajouté : « Bby est défini plus comme un symbole, un esprit plus qu’une institution car il n’y a pas une réunion des leaders pour négocier autour du programme comme ce fut le cas avec Fal  ».

« Avec Macky, les gens se sont alliés plus pour un compagnonnage anti dévolution monarchique du pouvoir », a conclu le leader du Mpc qui a réaffirmé son ancrage dans Bby en dépit du fait qu’il ne soit plus consulté.

“Mon destin n’est pas déterminé par un président qui qu’il il soit. J’ai de bonnes relations humaines et fraternelle avec Macky”, lance Cheikh Tidiane Gadio à qui veut l’entendre.

Invité de l’émission “Grand Jury”, Cheikh Tidiane Gadio, le leader du MPCL ( Mouvement panafricain et citoyen Luy jot jotna) s’est dit désolé du dapért d’Idrissa Seck de la Coalition Benno Book Yaakaar.

« Je regrette le départ de Idrissa Seck de la coalition qui a manqué de communication et aucun leader n’a joué la médiation  »

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*