Cheikh Tidiane Ndiaye sur les péripéties et motivations de son départ : «J’ai été victime de manipulation de la part de Karim Wade»

Cheikh Tidiane Ndiaye et Karim Wade
Cheikh Tidiane Ndiaye et Karim Wade
Cheikh Tidiane Ndiaye et Karim Wade

Cheikh Tidiane Ndiaye, ex-directeur général de la télévision Canal Info News, qui a comparu hier à la barre à titre de témoin, a déclaré qu’il a été victime de manipulation de la part de Karim Wade. Invité à revenir sur les péripéties et motivations de son départ de Canal Info News, le témoin déclare : «J’ai été forcé de démissionner par Karim Wade lors de la deuxième réunion du Conseil d’administration.

Auparavant, Mamadou Aïdara dit Vieux, administrateur et propriétaire des 50% et Mansour Gaye assistant financier ont essayé de me convaincre de démissionner, ce que j’ai catégoriquement refusé. Le soir en réunion du Conseil d’administration, Mansour Gaye m’a dit que c’est Karim qui a demandé à ce que je démissionne. Je lui ai demandé de l’appeler et il a appelé Karim qui était hors de Dakar pour recueillir son avis et c’est là que Karim m’a demandé de démissionner de la direction générale», a expliqué à la barre M. Ndiaye. Il ajoute : «Karim m’a demandé de démissionner (…). C’était ou je pars, ou on allait nous retirer la fréquence. Ensuite, ils m’ont fait savoir que le Premier ministre de l’époque était mécontent car je ne l’ai pas informé du démarrage de la chaîne.»

Pire, Cheikh affirme que si Wade-fils l’a fait démissionner, c’était pour ne pas être gêné dans ses agissements car il voulait tout contrôler. A la question du substitut du Procureur spécial de savoir ce qui lui faisait tenir cette affirmation, l’ex-Dg de Canal Info news réplique : «Après m’avoir demandé de démissionner, il a systématique refusé de me parler pour qu’on évoque cette question. Car pour moi, la démission était temporaire. Je l’avais acceptée car j’étais trompé par ma passion, je pensais que c’était temporaire et que j’allais réintégrer, mais (le fait qu’il soit injoignable) me l’a prouvé. Il prenait des décisions unilatérales. C’est après que je me suis rendu compte que c’était définitif. J’ai essayé N fois de le rencontrer. Je lui ai laissé un feedback, mais il n’a jamais réagi.»

  • Écrit par  Khady SONKO

ksonko@lequotidien.sn

In the Spotlight

Le déminage en Casamance ne fait pas l’unanimité

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Au sud du Sénégal, les opérations de déminage de la Casamance ont repris depuis le 27 février 2019. Tout s’est arrêté après l’enlèvement de cinq démineurs mardi 14 mai. La perspective d’une reprise des activités [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*