Chine : La Chine veut renforcer et élargir les BRICS ( Le genre d’information que la presse occidentale ne relaye pas )

– C’est sur le site de l’agence de presse chinoise Xin Hua que nous avons glané et traduit cette information, qui montre que les BRICS ne lâchent pas le combat contre l’unilatéralisme américain, que l’on peut traduire par impérialisme.

Les nations non alignées prônent le multilatéralisme, c’est-à-dire l’avènement d’un monde multipolaire qui ne soit pas centré sur les États-Unis et leurs seuls intérêts.
Le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi a déclaré jeudi [21 septembre 2017] que les BRICS devraient soutenir le drapeau du multilatéralisme.
L’unilatéralisme ne fonctionne pas, les sanctions unilatérales sont impopulaires et l’emploi unilatéral de la force est très dangereux, a déclaré en substance Wang lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères du bloc des BRICS qui rassemble le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. Une réunion qui a eu lieu en parallèle de la 72ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.
Le ministre a demandé au groupe de maintenir un système de commerce multilatéral, de renforcer la coordination entre les politiques macro-économiques, de maintenir leur engagement sur la réforme de la gouvernance économique globale et la mise en œuvre de l’ordre du jour 2030 sur le développement durable ainsi que l’accord de Paris 2015 sur le changement climatique.
Wang a aussi prié les membres des BRICS de préserver à tout prix le système international basé sur l’ONU. Il a supplié les cinq pays de tout faire pour obéir aux principes de base de la Charte des Nations unies, comme le respect de la souveraineté, la non-ingérence dans des affaires intérieures et le règlement pacifique des conflits, et pour accroître en permanence les obligations principales du Conseil de sécurité de l’ONU dans le maintien de la paix internationale et la sécurité.
En évoquant le sommet frd BRICS qui s’est achevé récemment à Xiamen, dans le sud-est de la province chinoise du Fujian, Wang a énoncé que la priorité absolue était de mettre en œuvre les résultats de la réunion et d’orienter le consensus politique au regard de l’investissement, de la finance, des infrastructures et des échanges entre les leaders des BRICS vers plus de concret.
Au sommet de Xiamen, la Chine a émis l’idée d’un « BRICS Plus » en invitant au dialogue les représentants de l’Égypte, du Mexique, de la Thaïlande, du Tadjikistan et de la Guinée.
Wang a déclaré que les BRICS devaient avancer avec une telle approche et se créer ainsi un réseau de partenaires plus ouvert, stable et pluriel.
Les nations des BRICS, qui constituent une force essentielle pour sauvegarder la paix mondiale ainsi que le développement, devraient s’engager à résoudre la question nucléaire qui agite la péninsule coréenne, comme bien d’autres questions cruciales en Syrie et en Afghanistan, a-t-il ajouté.
La rédaction d’E&R
 Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*