LA SOLOGAMIE OU SE MARIER AVEC SOI-MÊME : C’EST POSSIBLE !

Depuis quelques années, une nouvelle tendance très particulière a fait son apparition : la sologamie. Elle consiste à célébrer son mariage…avec soi-même ! Nombreux sont ceux qui attendent le grand amour pour pouvoir, un jour, célébrer leur union. Ce n’est pas le cas des sologames, qui choisissent de se marier avec eux-mêmes ! Cette nouvelle tendance est apparue il y a quelques années, comme revendication face au diktat du mariage.

Pourquoi choisir la sologamie ?

Laura Mesi est italienne, prof de gym et elle vient tout juste de fêter ses quarante ans. Il y a quelques jours, elle a fait parler d’elle dans le monde entier pour la célébration, en très grandes pompes, de son mariage avec elle-même. Mais pourquoi avoir opté pour la sologamie ?

Après avoir passé 12 ans avec son ancien compagnon, Laura a décidé de ne pas attendre plus longtemps pour s’offrir le plus beau jour de sa vie, avec ou sans mari. Ses arguments ? “Je crois fermement que chacun d’entre nous doit d’abord s’aimer soi-même. On peut vivre un conte de fées, même sans le prince charmant”. Rompre avec la norme sociale et l’idée qu’être non marié à plus de 30 ans serait problématique ; telle est la revendication des sologames.

Une revendication féministe ?

Le mouvement des sologames est majoritairement soutenu par des femmes, souhaitant rompre avec les conventions sociales normées et la société patriarcale. Mais peut-on parler de revendication féministe, de traduction d’un certain égocentrisme ou d’un simple bien-être revendiqué ? Les réactions face à cette nouvelle pratique sont plutôt mitigées, même si cette union singulière n’a aucune valeur légale.

La sologamie est une véritable célébration de soi, mais n’implique pas forcément le célibat ou l’abstinence. Se marier à soi-même est donc possible, pour tous ceux qui souhaitent se mettre à l’honneur le temps d’une cérémonie pour le moins insolite !

Source: Autre Presse