Comment décrypter son désir d’enfant

GROSSESSELe désir d’enfant est souvent profond et puissant. L’envie de maternité peut découler de besoins inconscients, dépendant de l’histoire personnelle de chaque femme. Presque toutes les femmes arrivent à un moment donné de leur vie où elles ressentent une envie très forte de devenir mère. Cela peut arriver parfois très tôt, alors que les conditions pour avoir un enfant sont loin d’être réunies. Il faut parfois finir ses études, avoir un boulot, un appartement, trouver le futur papa, ou même parfois, simplement réussir à le convaincre. En attendant, il peut être intéressant de réfléchir aux raisons qui nous donnent cette envie si forte. On peut citer:

L’envie de changer de statut familial, social? (devenir mère, sortir de l’adolescence, trouver une reconnaissance sociale..)
L’envie de pouponner?
L’horloge biologique qui se met à sonner?
L’envie de transmettre des valeurs, de faire découvrir le monde à quelqu’un?
Le symbole de l’amour éprouvé entre conjoints?
L’espoir d’une meilleure harmonie au sein du couple?
L’envie de ne plus jamais être seule? (envie d’un amour inconditionnel..)
Le besoin de donner plein d’amour?
Le moyen de réaliser des rêves non concrétisés?
L’envie de sentir quelque chose grandir dans son ventre?
L’aspect visible de la réussite sociale?
L’accomplissement de sa vie? (après avoir trouvé un conjoint, un travail, un appartement, etc… la suite logique!)

Il faut savoir que dans le désir d’enfant, il y a une grande part de notre inconscient qui entre en jeu, et il est difficile d’analyser toutes les composantes de ce désir.

Un bébé peut être parfois désiré comme une réparation, une revanche de la vie. Par exemple, une femme qui se serait sentie délaissée par sa propre mère, qui a souffert de solitude, peut désirer un enfant pour combler un manque affectif. Dans ce cas-là, il est important d’avoir d’autres motivations pour devenir mère, car un bébé ne nous appartient pas, c’est un être qui nous est “confié”, et il faut savoir le laisser exister pour lui-même, et non pas pour combler nos manques…

Toujours dans le contexte de la “réparation”, on peut aussi prendre l’exemple de la personne qui espère vivre ses propres rêves à travers son enfant.

Un autre exemple : lorsqu’un couple rencontre des difficultés, certains pourraient être tentés de faire un bébé pour rallumer l’étincelle.. Mais il y a peu de chance que cela fonctionne.. Même dans un couple solide, le fait d’avoir un enfant amène des tensions. Les premiers mois, la fatigue rend moins tolérant, puis viennent les questions de l’éducation, qui peuvent aussi être source de conflits..

Pour conclure : Il y a énormément de dimensions dans le désir d’enfant, et toutes les raisons de ce désir ne sont pas forcément les bonnes. Il peut donc être intéressant d’analyser ses motivations profondes dans le désir d’enfant. Il y en a certainement plusieurs entremêlées. Cela peut nous éviter de faire certaines erreurs par la suite.

Source: APR

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*