COMMERCE – Recasement des marchands ambulants : Le site de Felix Eboué sera livré au plus tard en fin janvier 2014

Le ministre du commerce Alioune Sarr a rencontré hier le maire de Dakar Khalifa Sall pour faire le point sur les projets des sites de recasement des marchands ambulants. Lors de ces échanges Khalifa Sall a fait savoir que le site de Félix Eboué prévu pour 5800 cantines sera livré au plus tard en fin janvier 2014.

La question du recasement des marchands ambulant était hier au centre des échanges entre le ministre du commerce, de l’entreprenariat et du secteur informel Alioune Sarr et le maire de la ville de Dakar Khalifa Sall.

Le ministre du commerce a rencontré les responsables de la mairie de Dakar dans les locaux de l’hôtel de ville, dans le but de s’enquérir de l’état d’avancement des projets de recasement de ces commerçants.  Faisant le bilan des projets, Khalifa Sall a annoncé la livraison  du site Felix Eboué prévu pour 5800 places au plus tard en fin janvier 2014.

Le deuxième grand chantier abordé lors de cette rencontre est le projet Gates, qui devrait permettre à la mairie de Dakar de lever des fonds pour l’aménagement du site Petersen. Abordant cette question, M. Sall a soulevé les difficultés auxquelles la mairie de Dakar est  confrontée. Selon lui, la collectivité n’a pas d’espace ni de réserve foncière.

«Nous sommes obligés d’acheter et le terrain le plus moins cher coûte 200 000 F le m2», a-t-il déploré. Pour le projet de Petersen  qui doit s’étendre sur un espace de 30 000 m2, le maire de Dakar informe qu’ils sont en train de négocier des titres avec les privés auxquels ils appartiennent.

«Les propriétaires se sont ligués pour nous les vendre à 400 000 F Cfa le m2. A ce prix, ça risque de renchérir le coût. Si les prix sont élevés ça risque d’être difficile pour les commerçants», a-t-il fait savoir. A ce propos le maire de la ville a sollicité l’aide du Président de la Républiqu afin qu’il prenne un décret pour montrer que c’est un projet d’utilité publique, ce qui faciliterait peut-être l’acquisition de ce terrain.

«C’est un projet structurant. Si on le valide, le centre-ville va reprendre sa vocation originelle. On fera la classification des activités économiques de la ville», a-t-il déclaré.  L’édile de Dakar a aussi sollicité l’aide de l’Etat pour régler son «contentieux» avec l’Agence nationale d’appui des marchands ambulants (Anama). Selon Khalifa Sall, le Président Wade pour des questions politiques, avait fait immatriculer un terrain au nom de l’Anama alors que celle-ci n’est pas propriétaire de cet espace.

Répondant aux préoccupations du maire de Dakar, le ministre du commerce a plaidé pour une collaboration des différents acteurs pour mener à bien ces projets. «Nous avons abordé le cas de Felix Eboué et le maire nous a rassuré  par rapport à la mise en œuvre des travaux. Le maire nous a assuré de la livraison de 5800 cantines. Ces dossiers, nous allons les traiter avec sérénité en mettant en avant l’intérêt du pays», a-t-il soutenu. Pour M. Sarr, ces projets de la mairie sont en phase avec le projet de modernisation et de réhabilitation des marchés. «Dakar est la capitale, ce qui va s’y faire   nous allons le dupliquer dans les autres régions», a-t-il dit.

  • Écrit par  Dieynaba KANE – Stagiaire

dkane@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*