COMMISSION CELLULAIRE L’OPPOSITION FAIT POIREAUTER LE CHEF DE L’ÉTAT ET ALY NGOUILLE

Quelques heures après la publication du communiqué du Palais, ce jeudi soir, informant que le chef de l’État a accepté les deux principales conditions qu’elle pose en vue du dialogue national, l’opposition a réagi.

Dans un communiqué portant la signature de Mamadou Diop Decroix, son coordonnateur, le Front de résistance nationale (FRN) informe qu’il va «examiner la position exprimée par le président de la République sur la commission cellulaire et la suite à donner aux conclusions consensuelles».

Par la voix de Mahmoud Saleh, son directeur de cabinet politique, le Président Macky Sall déclare accepter «le choix d’une personnalité indépendante et consensuelle pour diriger le processus du dialogue national».

Aussi, «dans le même esprit, (il) exprime sa disposition à mettre en œuvre les consensus issus de cet exercice important dans la poursuite de la modernisation de notre modèle démocratique».

L’opposition, via une lettre adressée le 14 mai au ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, avait attaché à sa participation au dialogue la satisfaction de ces deux conditions.

En revanche, le FRN ne prendra pas part à la réunion convoquée pour ce vendredi par le ministre de l’Intérieur en vue du lancement du dialogue national, fixé mardi prochain.

Raison invoquée : «les délais n’ont pas permis aux partis membres du FRN de partager la dite lettre en vue d’y prendre part». Decroix et Cie promettent que «le Front se réunira sans délais pour examiner la lettre».

Cette lettre de convocation de l’opposition d’Aly Ngouille Ndiaye date du 22 mai, selon le FRN.

In the Spotlight

Voici la chronique du 19 juin 2019

by bishba in CONTRIBUTION 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Direct - Emmanuel Macron : «Je mettrai tout mon soin…17 novembre 1986 : La joute verbale [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*