Comores : 2è tour de la présidentielle

Comores : 2è tour de la présidentielle

Une électrice comorienne pose son bulletin dans l’urne (photo d’archives)

Les Comoriens votent dimanche pour élire leur président dans un climat tendu. Ils doivent départager trois candidats.

A Moroni, la capitale, située sur l’île de Grande-Comore le scrutin se déroulait dans le calme. Mais le climat est un peu tendu à Anjouan, l’une des trois îles du pays qui devrait s’avérer décisive pour départager les trois candidats en lice.

Le candidat du pouvoir Mohamed Ali Soilihi, dit Mamadou, en tête au premier tour (17,88%), affronte le gouverneur de Grande-Comore Mouigni Baraka (15,62%) et l’ancien putschiste Azali Assoumani (15,10%) qui a gouverné le pays de 1999 à 2006.

Cinq personnes accusées de propagande électorale ont été arrêtées sur l’île de Moheli, dans le cadre de l’élection des gouverneurs locaux qui se déroule en même temps que la présidentielle, indique l’agence AFP qui cite un des candidats au poste de gouverneur.

Des incidents impliquant des partisans des différents camps ont aussi été relevés sur l’île d’Anjouan. Dans certaines localités, des partisans de l’ex-président Ahmed Abdallah Sambi (2006-2011), qui soutient le colonel Assoumani, sont accusés de perturber le vote.

Lors du premier tour organisé en février, 19 des 25 candidats avaient contesté la validité des résultats et exigé en vain que les bulletins soient recomptés.

Les déplacements entre deux communes ont été interdits dimanche aux Comores, à moins qu’on soit muni d’un laisser-passer officiel, tant pour éviter le double vote que les troubles en marge du scrutin.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*