Congo : mandat d’arrêt contre le pasteur Ntumi

congo traque contre pasteur ntumiLe procureur de la République, près le tribunal de grande instance de Brazzaville, au Congo, André Oko NGakala, a lancé, vendredi, un mandat d’arrêt contre le Pasteur Ntumi, responsable des ex-miliciens Ninjas.

Le procureur accuse Pasteur Ntumi d’être responsable des violences, début avril, dans les quartiers sud de la capitale qui ont provoqué la mort de 17 personnes, selon la justice congolaise. «Nous, André Oko NGakala, magistrat, Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Brazzaville au Congo, mandons et ordonnons à tout officier ou agent de la force publique de rechercher, arrêter et de conduire à la maison d’arrêt de Brazzaville, le nommé Bintsamou Frédéric alias Ntumi, pour assassinat, détention illégale d’armes et de munitions de guerre et vol», a justifié le procureur dans un document faisant office de mandat d’arrêt.

Le 4 avril dernier, le gouvernement congolais a accusé les ex-miliciens Ninjas du Pasteur Ntumi, d’avoir attaqué les quartiers sud de Brazzaville. Le gouvernement congolais avait précisé que 17 personnes dont trois éléments de la force publique, 12 assaillants et deux civils, y avaient trouvé la mort.

Le pasteur Ntumi est poursuivi également de tentative d’assassinat, d’incendie volontaire d’édifices publics, des biens meubles et atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat.

Il a été demandé au régisseur de la maison d’arrêt de Brazzaville de « recevoir » et de « détenir » en mandat d’arrêt le Pasteur «jusqu’à ce qu’il en soit autrement ordonné ».

 OEIL D’AFRIQUE

In the Spotlight

Boris Johnson rétablit le subventionnement d’Al-Qaïda via le CSSF

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le ministère britannique des Affaires étrangères a discrètement rétablit le subventionnement d’Adam Smith International (ASI), interrompu depuis deux mois. En décembre 2017, l’émission Panorama (BBC) avait montré qu’ASI, soutenu par le gouvernement de Sa Majesté pour former [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*