Congo RDC Prorogation du mandat par la Cour Constitutionnelle: une présidence no limit pour Kabila?

Kabila JosephPour nombre d’observateurs de la scène politique congolaise, ce n’est pas une grande surprise et les leaders de l’opposition sentaient venir le coup il y a bien longtemps.

Ce mercredi, la Cour Constitutionnel a rendu un arrêt qui permis à Joseph Kabila de rester au pouvoir au-delà de son deuxième mandat qui prend fin cette année.

Si les élections notamment le présidentielle ne sont pas organisées d’ici le mois de novembre comme le prévoit le calendrier électoral, Joseph Kabila pourra continuer à gouverner la République Démocratique du Congo (RDC).

C’est en substance le contenu de l’arrêt rendu ce mercredi par la Cour Constitutionnelle congolaise. Les magistrats saisis par les députés de la Majorité présidentielle (MP) sur l’interprétation de la Constitution qui interdisait au Chef de l’Etat d’aller au-delà d’un deuxième mandat, ont évoqué le principe de la continuité de l’Etat pour justifier leur décision. 

Joseph Kabila à la tête du pays depuis 2001, restera donc au pouvoir jusqu’à ce qu’un nouveau président soit élu. Une éventualité que craignaient et dénonçaient depuis des mois les opposants congolais. Pour ces derniers, c’est pour en arriver là que le camp Kabila retarde et ne met pas les moyens pour l’organisation du scrutin présidentiel. 

Ils exigent que la présidentielle se tiennent dans le délai constitutionnel et cette décision de la Haute Cour n’est pas pour les rassurer. C’est la voie ouverte à une présidence no limit de Joseph Kabila estiment les leaders de l’opposition. Leur réaction est donc attendue.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*