Corée du Nord : Sanctions américaines, la Corée du Nord s’insurge

Coreen-kim-jongComment initier ce que les Etats-Unis appellent des sanctions, mais qui ne sont que des actes de guerre, contre un pays ? Créez une cyber-attaque ; faites produire ensuite un document attesté par le FBI ou la CIA, ou le Mossad quand il s’agit de l’Iran ; médiatisez le tout ; vous n’avez plus qu’à signer la décision de représailles qui était déjà prête bien avant la cyber-attaque. Vous pouvez aussi remplacer la cyber-attaque par n’importe quel autre false flag.

La Corée du Nord a dénoncé avec force dimanche le renforcement par les Etats-Unis de leur arsenal de sanctions à son encontre en riposte au piratage informatique de Sony Pictures, critiquant le refus de Washington de mettre en place une enquête conjointe sur cette affaire.

Les Etats-Unis, qui accusent Pyongyang d’être derrière la cyber-attaque, ont ajouté vendredi à leur liste noire dix hauts responsables du régime, l’agence nord-coréenne de renseignement ainsi que deux entreprises liées au secteur militaire du régime communiste rapporte l’AFP. La Maison Blanche a prévenu qu’il s’agissait « du premier volet » de sa réponse au piratage informatique, dont Pyongyang dément avec vigueur être l’auteur.

A la suite de l’attaque fin novembre, Sony Pictures avait dans un premier temps annulé la sortie du film « L’Interview qui tue! », qui relate une tentative d’assassinat du leader nord-coréen Kim Jong-Un par la CIA. Les hackers agitaient alors la menace d’attentats contre des salles de cinéma.

Le FBI a dit que la Corée du Nord était à l’origine de la manoeuvre, ce que mettent en doute certains spécialistes.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*