COTE D’IVOIRE – Expert indépendant de l’ONU sur les droits humains : Ouattara a eu la «peau» de Doudou Diène

Alassane Ouattara a eu la «peau» de Doudou Diène expert indépendant de l’Onu

Le Sénégalais, Doudou Diène, n’est plus expert indépendant de l’Onu sur la situation des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire. Il a été remplacé jeudi à l’unanimité par le Marocain Mohamed Ayat lors d’une séance plénière du conseil des droits de l’Homme au Palais des Nations à Genève.

Désormais c’est le juriste du Royaume chérifien qui aura en charge de faire les rapports auprès des Nations-Unies, des questions des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire.

Le départ de Doudou Diène est une victoire pour le camp Ouattara qui commençait à être agacé par ses déclarations lors de ses visites en Côte d’Ivoire.

Ce dernier demandait à Abidjan de mettre l’accent sur la nécessité d’une justice équitable dans le pays et d’accélérer les procédures judiciaires à l’encontre des pro-Gbagbo détenus depuis 2011 dont Madame Simone Gbagbo.

Le parti de l’homme fort d’Abid­jan avait répliqué à ses propos dans un communiqué, signé de son porte-parole, Joël N’Guessan.

«Doudou Diène, en passant par la Fédération internationale des droits de l’Hom­me (Fidh), tous mettent l’accent sur la nécessité d’une justice ‘’équitable’’.

Ils recommandent dans leurs différents rapports une accélération des procédures judiciaires à l’encontre de ceux qui sont soit en détention, soit en liberté provisoire suite aux événements de la crise postélectorale. Certains poussent le bouchon en proposant la libération provisoire de certaines personnalités impliquées dans le drame que les populations ivoiriennes ont connu au cours de notre crise.

Le disant et le recommandant, ils sont dans leurs rôles. Nous ne leur dénions pas ce droit», constatait le Rassemblement des démocrates et républicains (Rdr, au pouvoir).

«Mais le plus étonnant et voir choquant dans leurs propos, c’est qu’ils n’accordent aucune place aux victimes. C’est à peine qu’ils évoquent le sort des milliers de victimes et de leurs parents. Leurs préoccupations majeures ce sont les conditions de détention et de vie des détenus ou de ceux qui sont en liberté provisoire», se désolait encore le parti du Président Ouattara.

«A les écouter ou à les lire, il ne peut avoir respect des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire que quand ceux qui ont eu la chance d’être encore en vie et qui sont dans les liens de la Justice auront vu leurs droits protégés par l’Etat de Côte d’Ivoire. Pendant leurs séjours en terre ivoirienne, ils ne rendent visite ni aux centaines de mutilés de notre crise ni aux familles des milliers de personnes tuées suite au refus de l’ex-Président ivoirien de reconnaître sa défaite.

Tout se passe comme si ce sont les bourreaux d’hier (qui en moins de deux ans se sont métamorphosés en victimes) qui sont la prunelle des yeux de la Commu­nauté internationale et des défenseurs des droits de l’homme», avait déploré le parti au pouvoir.

Une victoire diplomatique pour Alassane Ouattara, avec le départ Doudou Diène qui semblait être mieux imprégné dans la situation ivoirienne, chose qui n’arrangeait pas l’homme fort d’Abidjan.

koaci.com

In the Spotlight

Macky Sall, le Gourou de la Mal Gouvernance Familiale, coloniale : ou le Gouverneur-Falsificateur Lave À Grande Eau ses Péchés Originels À Paris et les Dessous contre l’extrémisme Sur Internet. Par Ahmadou Diop.

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

Pour une première fois, le président de la République a choisi d’emprunter le vol régulier d’Air Sénégal pour se rendre à Paris, le mardi 14 mai 2019,  titre  pompeusement  une certaine sarabande moutonnière, empestée, mensongère, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*