Côte d'Ivoire : l'Agent infiltré de la France et des Usa , Pascal Affi N'guessan traduit le Comité de contrôle du FPI en justice, selon la presse ivoirienne

Affi_Ngeussan03Le Président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’guessan a traduit en justice le Comité de contrôle de ce parti pour avoir validé la candidature de l’ex-Chef de l’Etat Laurent Gbagbo à la présidence du FPI, rapporte la presse ivoirienne parue, samedi, sur l’ensemble du territoire national.

“Candidature à la présidence du FPI: le Comité de contrôle traduit en justice”, affiche en Une, Notre Voie qui annonce par ailleurs, que des fédéraux FPI du Nord parlent à Gbagbo. Le confère s’intéresse également au 4è Congrès ordinaire du FPI prévu du 11 au 15 décembre prochain.

A ce propos, Notre Voie citant le Président du Comité d’organisation, Pr Sébastien Dano Djédjé rassure que “techniquement le Congrès aura lieu”. “Pour avoir validé la candidature de Gbagbo, Affi N’guessan assigne le Comité de contrôle en justice”, titre le Quotidien d’Abidjan.

“Lancement de la campagne du Woody au QG: de la Haye Gbagbo parle aux militants ce matin”, barre en Une, le quotidien Le Temps selon qui, “sentant sa défaite au Congrès, Affi traduit le FPI en justice”. Pour faux et usage de faux, souligne de son côté le quotidien Le Patriote, “Affi poursuit le Comité de contrôle” en justice.

La bataille prend une autre tournure au FPI, constate Soir info qui relève que des “huissiers débarquent au QG de Gbagbo” et des “militants” sont en “colère”. S’agissant du Congrès, Pr Dano Djédjé annonce dans les colonnes de ce quotidien qu’il “aura bien lieu”.

“A cinq jours du Congrès du FPI, vive tension hier au QG de Gbagbo”, renseigne le journal L’Inter, ajoutant que “Affi assigne le Comité de contrôle en justice”. Des huissiers débarquent au siège du FPI, poursuit ce quotidien indiquant que le “report du Congrès est demandé”.

Pour Le Nouveau Réveil, “tout est mélangé au FPI” avec Gbagbo qui déclare la “guerre” à Affi. “Le monstre tribal s’invite au Congrès du FPI”, poursuit ce quotidien qui ouvre par ailleurs, ses colonnes à Pascal Affi N’guessan.

“Je suis candidat, je reste…On veut utiliser le nom de Gbagbo pour m’évincer”, estime M. Affi quand, Pr Dano Djédjé annonce dans les colonnes du même journal que “tout est techniquement prêt” pour le Congrès, mais, précise -t-il “l’Etat doit 2,4 milliards de FCFA” au FPI.

“4è Congrès des refondateurs, plus rien ne va”, relève L’Expression. “Les fédéraux du Nord dénoncent le tribalisme au sein du parti”, poursuit ce journal, ajoutant que “Pascal Affi N’guessan traduit le Comité de contrôle en justice”.

L’Expression tente d’expliquer également “pourquoi Blé Goudé a lâché Gbagbo”. A ce propos, le porte-parole du prisonnier Blé Goudé dément selon le Quotidien d’Abidjan, ce soutien à Affi N’guessan. “Je ne suis pas un opposant comme les autres”, conclut Laurent Dona Fologo dans les colonnes de Le Nouveau Réveil.

APA – Titre : AM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*