Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo ne peut pas assister aux obsèques de sa maman

L’ancien Président de la Côte d’ivoire
L’ancien Président de la Côte d’ivoire
L’ancien Président de la Côte d’ivoire

La Cour pénale international (CPI) s’est opposée à ce que Laurent Gbagbo incarcéré à La Haye, vienne assister aux funérailles de sa mère en Côte d’Ivoire.  

La CPI a rendu la décision mercredi. L’ex-président ivoirien en prison depuis sa chute du pouvoir, ne sera pas autorisé à assister aux funérailles de sa mère, Marguerite Gado en Côte d’Ivoire. Agée de plus de 90 ans, elle est décédée le 15 octobre dernier alors qu’elle rentrait d’exil au Ghana.

«Le 29 octobre 2014, après avoir examiné les arguments de la défense, du gouvernement de la Côte d’Ivoire, du greffe, du Procureur et du représentant légal des victimes, la Chambre de première instance a rejeté la demande de la Défense de mise en liberté de M. Gbagbo pour une période d’au moins trois jours, afin d’organiser et assister aux funérailles de sa mère», explique la CPI dans un communiqué.

Toutefois, la CPI considère que la demande de M. Gbagbo d’être transféré en Côte d’Ivoire afin d’organiser les funérailles de sa mère constituait des circonstances humanitaires. Mais, elle ajoute que la décision de l’élargir pour trois jours «pourrait faire courir un risque de mettre en danger la population en Côte d’Ivoire, le personnel de la Cour et M. Gbagbo lui-même».

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*