Côte d’Ivoire : le PDCI va amender l’avant-projet de la nouvelle constitution

bedienn2014Le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, un grand allié au pouvoir), Henri Konan Bédié, a donné jeudi le feu vert aux députés membres de sa formation politique de faire des amendements sur l’avant-projet de la nouvelle Constitution, lors d’une rencontre au siège du Pdci, à Abidjan.

« Vous pouvez faire des amendements sur la nouvelle Constitution », a dit Henri Konan Bédié, en exhortant les députés à formuler eux-mêmes des amendements, car « l’Assemblée n’est pas une boîte d’enregistrement ».

Il a souhaité que l’étude du prêt constitutionnel aille rapidement et que les députés aboutissent à leur objectif qui est de clore les travaux le 11 octobre prochain.

 Bédié avait demandé qu’un article de la nouvelle Constitution soit consacré à la sanction sur les prises de pouvoir par les coups d’Etat. La plate-forme de houphouétistes, la coalition u pouvoir, a assuré qu’elle examinerait cette proposition.

Cette « proposition que vous aurez à examiner a été faite par moi au sujet des coups de force aboutissant à la destruction de la légalité constitutionnelle », a-t-il confié avant d’ajouter : «  J’ai souhaité que cela soit puni par la loi, ce qui existe déjà dans les articles du code pénal».

Pour M. Bédié, le pays a connu plus de dix ans de déstabilisation en raison des coups de force. Par conséquent, il faut déclarer hors-la loi ces personnes qui sont auteur de coup d’État, de complot visant à dérégler l’ordre constitutionnel.

L’article 50 de l’avant-projet stipule que « la souveraineté appartient au peuple. Par conséquent, toutes actions ou toute tentative de prise de pouvoir par des voies non démocratique constituent des crimes imprescriptibles ».

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*